Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Out of the Blue
Dennis Hopper  (novembre)  2021

Réalisé par Dennis Hopper. Canada. Drame. 1h30 (Sortie VOD 10 novembre 2021 - 1ère sortie 15 avril 1980). Avec Dennis Hopper, Linda Manz, Sharon Farrell, Raymond Burr, Don Gordon, David L. Crowley et Carl Nelson.

"Out of the Blue", c'est, au départ, une chanson majeure de Neil Young qu'on entendra à plusieurs reprises dans le film de Dennis Hopper.

Sans doute, un paradoxe de plus, pour un film réputé punk que d'être illustré par un chanteur de country rock. Mais si l'on écoute ses paroles, cet hymne à la rock attitude n'est pas loin de l'esprit des Sex Pistols : "Il vaut mieux brûler franchement que s'éteindre à petit feu", "Au revoir tristesse, Bonjour noirceur"...

Oui, c'est vraiment sous le signe de la noirceur, d'un nihilisme crapoteux que s'inscrit le troisième film de Dennis Hopper.

Certains ont peut-être oublié cet homme qui a traversé les marges d'Hollywood pendant cinquante ans. Compagnon de James Dean, héros de l'ère hippie avec son film "Easy Rider" (1969), photographe halluciné dans "Apocalypse Now" de Coppola, il est passé par tous les excès et sans doute à côté d'une carrière encore plus prestigieuse.

En exergue au film, il annonce la couleur : "Pour une personne comme moi, avoir la chance de réaliser un film est un miracle... parce que je n'écoute personne".

Effectivement, "Out of the Blue" de Dennis Hopper reste, quarante ans après sa sortie, un sacré miracle. Bourré d'imperfections, heurté, radical, sans pudeur, il aurait pu être aussi "actor's studio" et aussi léché qu'un film de Cassavetes.

Non, "Out of the Blue" transpire la saleté, la bêtise tragique de ses personnages pas du tout révolutionnaires ni rebelles mais profondément "Amérique très profonde". Il y a même quelque chose de célinien ou plutôt de bukowskien en eux. Car Hopper est finalement très proche d'Eastwood dans sa vision réactionnaire de l'Amérique des perdants-perdus.

Reste la figure pure et fragile de "Cebe" incarnée par l'ovni Linda Manz, vue auparavant dans "Les Moissons du ciel" de Terrence Malick et, qu'hélas, on ne reverra plus...

Jeune fille-garçonne cabossée par la vie, née au mauvais endroit pour pousser comme une fleur délicate, respirant sous la figure titulaire d'Elvis à l'heure où le King est aussi mort que Sid Vicious, elle porte le film de Dennis Hopper. C'est elle qui en fait un objet ruisselant de poésie punk.

Après sa non-carrière cinématographique, seulement ponctuée d'une réapparition (pas étonnante) dans "Gummo" d'Harmony Korine, Linda Manz est morte avant la soixantaine, d'un cancer du poumon, en 2020. C'est vrai que dans "Out of the Blue" de Dennis Hopper, elle n'arrête pas de fumer, préfigurant ce destin lui aussi pas très gai.

Reste un film comme il n'y en a pas eu dix dans l'histoire du cinéma "rock'n'roll", suintant la mort et l'énergie de ceux qui vivent en la côtoyant sans cesse.

Face à Linda Manz, Dennis Hopper se réserve incontestablement le meilleur rôle de sa prolifique carrière. Il réalise aussi un film qu'on peut désormais ranger parmi les classiques, parmi les vrais classiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=