Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ettore Sottsass - L’objet magique
Centre Pompidou  (Paris)  Du 13 octobre 2021 au 4 janvier 2022

Le Musée national d’art moderne du Centre Pompidou possède la plus importante collection européenne des oeuvres d'Ettore Sottsass, l'architecte-designer surnommé "le pape du design italien" et en 1994, il programmait, de son vivant, une rétrospective.

En 2003, il proposait l'exposition-focus "Ettore Sottsass - 20 ans de design pour Olivetti" et, en 2009, programmait un bref "Hommage à Ettore Sottsass, 1917-2007" suite à son décès.

En 2021, il présente l'exposition "Ettore Sottsass, l’objet magique" qui retrace son parcours de designer jusqu'aux dernières créations à la fin des années 1980 dans le cadre du Groupe Memphis, avant de se consacrer à des projets architecturaux.

Dans la mouvance de l’anti-design de son homologue Joe Colombo dans les années 1960, Ettore Sottsass s'inscrit dans le concept de contre-design et le design dans le registre émotionnel qui est celui développé dans la monstration conçue de manière chronologique sous le commissariat de Marie-Ange Brayer en charge du service design et prospective industrielle du Centre Pompidou.

Ettore Sottsass, le design comme un alpha et omega de la vie...

Sans rompre avec la portée sociét/ale attribuée au design Ettore Sottsass se positionne en rupture formelle avec certains codes esthétiques dont notamment ceux du Bauhaus et de Industrial Design étasunien alors en vigueur.

Il considère le design comme une façon de concevoir la vie et ce dans une approche émotionnelle qui repose sur la dimension magique des objets ("J’ai toujours pensé que le design commençait là où finissent les processus rationnels et où commencent ceux de la magie").

Ces objets qui doivent donc être investis d'une fonction rituelle et symbolique et l'exposition invite le visiteur à constater et apprécier la traduction concrète de cette conception théorique.

Entre design industriel et design expérimental, Ettore Sottsass opère une dissidence assumée à l'encontre du rationalisme et du fonctionnalisme alors dominants et après les premières influences avant-gardistes, celle du néo-plasticisme et du constructivisme et l'approche formaliste des années 1950 ("Cabinet Grassotti") , il crée les totems monumentaux en céramique des années 1960 puisant dans les arts primitifs ("Pilastro noir", "Tempio azzurro", "Ziggurat", "Euphrate") et les "Superbox" et la décennie suivante des meubles nomades et modulaires, les "meubles-containers".

diaporama de l'exposition in situ

Ses réalisations dans le cadre du Groupe Memphis - qu'il a initié au début des années 190 après avoir temporairement rejoint le Groupe Alchimia fondé par Alessandro Mendini et Adriana Guerriero et dont il développe à titre personnel les lignes directrices concernant leux travaux sur l'élaboration d'une nouvelle iconographie en termes de surfaces, matériaux et couleurs - constituent le point d'orgue de sa carrière et de l'exposition avec notamment les pièces emblématiques telles les bibliothèques "Carlton" et "Casablanca", la console "Tartar", l'étagère "Cargo", le buffet "Beverly", le luminaire "Tahiti" et le divan "Agra".

En effet, la communication visuelle spectaculaire qui accompagne le Groupe Memphis a contribué à sa médiatisation et à la reconnaissance de ses tropismes, sur la base d'un syncrétisme entre l'Art déco et le Pop Art, que sont l'asymétrie de formes géométriques, la fragmentation des surfaces, et l'utilisation non conventionnelle des matériaux et l'utilisation du laminé plastique.

En préambule à la visite :

à voir en vidéo :
l'interview d'Ettore Sottsass en 1992 sur le Groupe Memphis
l'exposition concomittante "Memphis: 40 années de Kitsch et d'Elégance" au Vitra Design Museum en Allemagne dédiée au Groue Memphis
la conférence sur l'exposition "Ettore Sottsass - Design Radical" au Metropolitan
Museum of Art de New York en 2017 et le diaporama de l'exposition in situ
le diaporama de l'exposition in situ "Italy : the New Domestic Landscape" en 1972 au MoMA

à regarder le diaporama commenté de l'exposition "Futurissimo. L'utopie du design italien" en 2021 à l'Hôtel des Arts à Toulon

à écouter en podcast "Ettore Sottsass - Une vie, une oeuvre" dans l'émission de Matthieu Garrigou-Lagrange sur France Culture

 
En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=