Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anais
The cheap show  (V2)  février 2006

Alors que certaines comédiennes poussent la chansonnette avec une voix fluette qui fait davantage penser à un long soupir qu'à une quelconque ligne mélodique, il est une chanteuse qui donne dans la comédie, transformant son concert en spectacle et ses chansons en scénettes de vie quotidienne de la gente féminine.

Album enregistré en janvier de l'année dernière lors d'un concert dans la cité phocéenne, The Cheap Show paru il y a quelques mois, ressort aujourd'hui agrémenté de nouveaux titres dont trois tirés d'une black session enregistrée il y a peu.

Chanteuse, comédienne, humoriste, tout cela réuni en une même personne. Jeune femme de 29 ans originaire de Grenoble puis Marseille, Anaïs prend pourtant au détour d'une virgule un accent québécois. Parodiant une certaine Linda L. qu'elle renomme pour l'occasion Molay, elle lui emprunte son phrasé et débute par "Même si la vie c'pas du foie gras". Le ton est donné, l'ambiance assurée.

Anaïs brouille les pistes et s'en amuse. Avec un ton personnel, décalé, des textes caustiques qu'elle interprète et joue, elle déroule ses histoires faites de petits tracas, de joies, de petits riens...

Approche de la trentaine oblige et donc crise existentielle frémissante, elle déroule toutes les névroses féminines inhérentes : le célibat, la cocuage, la maternité...

Avec sa guitare acoustique pour seul instrument elle voyage dans son univers, se promenant du folk au rap ("Rap collectif"), en passant par le Rn'B avec la reprise de "Rock your body" de Justin Timberlake (intégralement interprété à la bouche !), ou la musique noire américaine avec "Bad blues Payer". Elle s'y fend au passage d'un solo d'harmonica plus vrai que nature... mais sans l'instrument en question !

Ainsi avec une voix qui lui permet toutes les fantaisies, elle balade l'auditeur et le surprend.

Des chants celtiques du premier interlude (se nommant à juste titre "Pendant ce temps là en Ecosse"), à "Elle sort qu'avec des blacks" aux sonorités très africaines, elle fait preuve d'une grande inventivité et fait souffler, dans la variété française, une grande rafale de fraîcheur. Associée à un sampler, elle superpose les voix, officiant tour à tour en tant que boite à rythme, basse, chant, chœurs ...

Evidemment ça parle beaucoup plus aux filles qu'aux pauvres mâles (difficile pour les hommes, même avec la meilleure volonté du monde, de se reconnaître dans "La plus belle chose du monde" qui traite de l'accouchement !).

Le cinéma a eu sa Bridget Jones, maintenant la musique a Anaïs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The cheap show de Anais
La chronique de l'album The Cheap Show - In your face de Anais
Anais parmi une sélection de singles (février 2007)
Anais parmi une sélection de singles (décembre 2007)
La chronique de l'album Hadestown de Anaïs Mitchell
La chronique de l'album Tête de mule de Anaïs Kaël
Anais en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Anais en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (dimanche)
Anais en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Anais en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Anais en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Anais en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Anais en concert à Paléo Festival #34 (2009)
L'interview de Festival La route du rock 2004 (août 2004)
La conférence de presse de Anais (29 avril 2006)

En savoir plus :

Le site officiel d'Anais


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=