Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La pluie d'été
Théâtre de Belleville  (Paris)  novembre 2021

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Marguerite Duras, adaptation et mise en scène de Sylvain Gaudu, avec Simon Copin, Sylvain Gaudu, Antoine Gautier, Morgane Helie, Pierre Ophèle-Bonicel et Anne-Céline Pellarini.

Pour sa première création, la Compagnie Le Pavillon 33, fondée en 2017 par Sylvain Gaudu et Antoine Gautier, n'a pas choisi la facilité en optant non seulement pour le genre de l'adaptation théâtrale mais pour un texte littéraire, de plus, un roman de Marguerite Duras et de surcroît de l'opus "La pluie d'été".

Ecrit en 1990, il constitue la deuxième variation, après le film "Les enfants" qu'elle a réalisé en 1985, d'un conte pour enfants intitulé "Ah ! Ernesto" inclus dans un album datant de 1971 que son auteure qualifiait ainsi "C’est un puzzle éparpillé, une énigme, un mystère", avec pour protagoniste un jeune garçon hors du commun, sur-valorisé par l'auteure et érigé en prophète de vérité.

Sur toile de fond de misère prolétarienne et du tropisme de l'enfance, "La Pluie d'été" ne constitue pas un simple constat social bien que soutenu par une idéologie libertaire car ressort également au récit d'apprentissage et au conte philosophique, avec les récurrences durassiennes de la métaphysique du vide et de l'absence de Dieu.

Ainsi qu'à la critique politique notamment sur le rôle de l'éducation nationale et l'idéologie de la nouvelle école avec le manifeste-antienne du gamin sur son refus d'aller à l'école "parce qu'on y apprend des choses que je ne sais pas" et ce par le truchement de la dialectique savoir/connaissance.

Sur scène, la partition de Sylvain Gaudu, signataire de la scénographie et de la mise en scène, traduit bien cette complexité structurelle, de même que la composition formelle avec les inserts narratifs et les séquences dialoguées, en se déployant dans un emboîtement formel de scènes de tonalités différentes.

Celles traduisant les relations et réactions intrafamiliales oscillent entre le réalisme et le registre émotionnel des dialogues entre Ernesto et sa soeur, et celles dans lesquelles interviennent personnes extérieures au microcosme familial qui, dans le contexte de l'espèce, revêtent un caractère quasi irréaliste par leur contenu discursif.

Sur scène, elle est portée par Pierre Ophèle-Bonicel (Ernesto), Simon Copin (le père frustre et caractériel), Morgane Helie (la mère désemparée aux fulgurances intellectuelles), Anne-Céline Pellarini (la soeur fragile), Antoine Gautier (l'instituteur imbu d'autorité obtuse) et Sylvain Gaudu (le journaliste obséquieux).

Tous formés à l'Ecole du jeu dirigée par la comédienne Delphine Eliet, avec une mention spéciale pour Pierre Ophèle-Bonicel qui imprime une crédibilité au personnage, officient efficacement en synergie et avec une remarquable cohérence de jeu.

De la belle ouvrage.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=