Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Face à Arcimboldo
Centre Pompidou-Metz  (Metz)  Du 29 mai au 22 novembre 2021

Avec l'exposition "Face à Arcimboldo", le Centre Pompidou-Metz propose une mise en résonance de l'oeuvre de Giuseppe Arcimboldo, peintre milanais maniériste du 16ème siècle réputé pour son hybridation des genres, ceux du portrait et de la nature morte, avec les créations des artistes tant modernes que contemporains.

Les commissaires Chiara Parisi, et Anne Horvath, respectivement directrice et chargée de recherches en cette institution, ont opté pour un parcours qu'elles qualifient d'"architectonique" et précisent affranchi des classiques sections didactiques pour le déployer en kaléidoscope visuel selon une déambulation labyrinthique.

Une déambulation qui, de A à Z, de Arcimboldo à Francesco Zucchi, son homologue bouclant ainsi la boucle, accueille la parentèle arcimboldesque avec les oeuvres de 130 artistes qui ont inscrit leur nom dans l'Histoire de l'Art du 20ème siècle.

Arcimboldo et les néo-arcimboldesques

Les commissaires ont conçu leur projet sur les postulats du "potentiel subversif du Maniérisme" et d'Arcimboldo comme "un précurseur essentiel dans l’émergence de la modernité" en évoquant "L'effet Arcimboldo" qui avait suscité l'exposition éponyme en 1987 au Pälazzo Grassi à Venise.

Arcimboldo s'inscrit dans un style, celui du grotesque, existant dès l'Antique, en faveur à l'époque maniériste avec l'hybridation de l'humain, du végétal et de l'animal et reposant sur le jeu graphique et le fantastique en s'affranchissant notamment de la perspective classique.

Et ce pour créer différents niveaux de lecture en concevant la toile comme un rébus syncrétique et une charade visuelle, comme les toiles réversibles, composé de symboles, correspondances, allégories, tel dans les cycles des Saisons et des Eléments célébrant le pouvoir de la dynastie des Habsbourg, Arcimboldo exerçant les fonctions de grand ordonnateur des cérémonies et divertissements à la Cour de Vienne, allusions et références culturelles.

Un jeu proposé au regardeur tout en lui laissant le choix entre le premier degré, celui du divertissement, se limiter au grotesque qui provoque le rire, et la réflexion philosophique qui inspire les Surréalistes, dont bien évidemment Dali, adeptes des images-doubles et du trompe-l'oeil.

Ensuite, les oeuvres d'Arcimboldo voisinent avec celles du 20ème siècle qui relatent les réponses apportées à la crise de la figuration et de la représentation du corps et de la figure humaine qui se traduisent par l'utilisation de divers procédés de la transmutation à la désintégration.

l'exposition in situ en images

Et de Picasso à Ewa Juszkiewicz, la (dé)monstration permet une belle traversée de l'Histoire de l'Art.

A voir ou lire en préambule à la visite :

la carrière d'Arcimboldo
l'exposition "Arcimboldo" au Musée du Luxembourg en 2008 et la galerie photo
l'exposition "Une image peut en cacher une autre" au Grand Palais en 2009 et la galerie photo

 
En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou-Metz

Crédits photo : © Centre Pompidou-Metz / Photo Marc Domage / 2021 / Exposition Face à Arcimboldo


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=