Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française
Musée des Arts Décoratifs  (Paris)  Du 2 décembre 2021 au 15 mai 2022

En 2008, à l'occasion du quarantième anniversaire du catalogue de vente de mobilier par correspondance avec un slogan choc "Le beau au prix du laid" lancé par la chaîne de magasins Prisunic, la Galerie VIA présentait l'exposition "Prisunic & le design - Une aventure unique".

Prisunic est de nouveau à l'honneur en 2021 avec l'exposition du Musée des Arts Décoratifs qui propose de relater un épisode de l’histoire du design pour tous à travers celle de deux enseignes dites "populaires" considérées comme véhicules de la démocratisation du design.

Elle est associée à son homologue la chaîne Monoprix, qui a procédé à son absorption en 1997, dans la monstration "Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française".

Celle-ci a été conçue par Marianne Brabant, assistante de conservation au département moderne et contemporain du musée, qui a opté pour une monstration foisonnante réunissant plus de 500 pièces, mobilier, objets, vêtements et affiches publicitaires.

L'aventure créative de la grande distribution avec Prisunic et Monoprix

La commissaire a opté pour parcours chrono-thématique dont la présentation éclatée sur 6 niveaux laisse au visiteur le soin de faire la synthèse des caractéristiques et des tropismes qui ont concouru au succès de la novation opérée par ces magasins créés dans les années 1930 et le positionnement actuel de la marque Monoprix.

Chez Prisunic, la mutation intervient à la fin des années 60 en s'inscrivant dans l'esprit du Pop survitaminé des jours heureux des Trente glorieuses et de l'avènement de la consommation et de la distribution de masse sous l'impulsion de Jacques Gueden, le directeur déjà investi dans le marketing selon le modèle américain pour "le plaisir de vivre à la française".

Et le choix des collaborateurs percutants notamment Françis Bruguière, le chef du département achats "maison" qui va repérer les jeunes créateurs à leurs débuts, comme Marc Held, Gae Aulenti et Terence Conran, qui constitueront la fine fleur du design, et proposent des meubles modulables et démontables en rupture de code non seulement en combinant la ligne et de la forme mais par l'utilisation de nouveaux matériaux comme le plastique et le détournement de matériaux utilisés dans l'industrie comme la peinture automobile.

Et Denise Fayolle, directrice du bureau intégré de style et de publicité qui invente le génial slogan "Le beau au prix du laid" et rénove l'identité visuelle de la marque en transposant les tropismes américains, des couleurs saturées du Pop Art au style graphique en rupture avec l'illustration commerciale ambiante pratiqué par des studios comme celui Push Pin avec un logo "cible" créé par le dessinateur Jean-Pierre Bailly décliné jusque sur le sac de courses.

Et le recours aux graphistes, photographes et illustrateurs les plus créatifs de leur époque, tels Roman Cieslewicz, Friedemann Hauss (auteur de l'afffiche pour l'Ete 70 retenue pour le visuel de l'exposition, Marcel Duffas et Pierre Alechinsky).

La déambulation au long cours comporte notamment des "period rooms" avec la reconstitution d'intérieurs total look Prisunic ordonnées autour de pièces emblématiques tels celui d'une chambre avec le lit monobloc en polyester moulé réalisé par Marc Held ou du salon bleu/blanc/rouge en tôle émaillé de Jacques Tissinier.

A ne pas rater une belle composition avec l'insertion des emballages actuels de produits alimentaires de marque Monoprix dont l'identité visuelle élaborée en 2009 par la graphiste Cléo Charuet intégrant un message humoristique ("Elles ne comptent pas pour du beurre") dont le style dit "bayadère" s'intégrant parfaitement dans la fameuse mini cuisine intégrée de la Cité radieuse de Le Corbusier imaginée par Charlotte Perriand.

Bien évidemment un incontournable focus féminin avec cinq créatrices dont India Mahdavi, signataire de la scénographie de l'exposition, et Iona Vautrin avec sa collection "Nest" réalisée en 2019.

L'exposition essaime également dans les étages dédiées aux collections permanentes du musée ainsi avec une sélection de tabourets Monoprix.

Et au visiteur de déceler l'évolution ou comment à la sollicitation des jeunes designers en herbe s'est substituée la collaboration avec des créateurs notoires, établis ou médiatisés dont Santou, Sarah Lavoine, Constance Guisset et les stylistes Alexis Mabille et Hussein Chalayan pour la marque de prêt-à-porter créée en 2015.

En préambule à la visite, à voir :
un diaporama de l'exposition in situ
l'exposition "Prisunic & le design - Une aventure unique" à la Galerie VIA en 2008 en diaporama

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

Crédits photos : © MAD Paris


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=