Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Monde de Steve McCurry
Musée Maillol  (Paris)  Du 9 décembre 2021 au 29 mai 2022

Le Musée Maillol accueille l'exposition "Le Monde de Steve McCurry", présentée en version éponytme plus étoffée en 2017 à la Bourse de Bruxelles, consacrée à Steve McCurry, le reporter photographe américain membre de l’agence Magnum et lauréat régulier des grands prrix photographiques.

Steve McCurry a accédé à la reconnaissance universelle en 1985 suite à la publication en couverture du magazine National Geographic de la photographie de Sharbat Gulade jeune réfugiée afghane au Pakistan.

Celle-ci a été retenue pour l'affiche de la monstration conçue sous le commissariat de Biba Giacchetti, co-fondatrice de l'Agence Sudest57 notamment spécialisée dans le développement d’expositions de photographes de renommée mondiale, qui s'avère une rétrospective thématique axée sur l'humain et le genre du portrait.

Steve McCurry : l'objectif, l'oeil et le regard sur l'humanité de l'humain

Si le parcours est introduit par les une sélection de photos en noir et blanc des années 1979-1980, il a été élaboré comme une déambulation libre parmi 150 clichés en grand format en couleurs, avec une prédilection pour les couleurs vives et saturées, dont certains inédits, en s'affranchissant tant de la chronologie que de l'appariement géographique.


Par ailleurs, s'il comporte des clichés de scènes (les rues de La Havane, les femmes sous une tempête de sable au Rajasthan) et parfois au photojournalisme (le désert en feu lors de la Guerre du Golfe), il est scandé par de nombreux portraits.

Ce qui permet de prendre la mesure de la pratique de Steve McCurry, qui se définit davantage comme conteur visuel que photojournaliste, s'inscrite, d'une part, dans la photographie dite "de rue" prise sur le vif, celle du fameux instant décisif.

"Une des meilleures manières de travailler, consiste, selon moi, à sortir de votre hôtel et à explorer, traîner, en essayant de percevoir l’humeur de la rue, d’y pénétrer et de s’y perdre.... C’est précisément à ce moment-là qu’arrivent les meilleures photos, des coïncidences et des rencontres heureuses, rien n’est planifiéé"

Et d'autre part, la photographie posée avec des portraits, en l'espèce d'anonymes, ressortant à la photographie documentaire et, plus précisément, à la straight photography, par la frontalité et l'importante attachée au regard car indique-t-il "Je cherche le moment inattendu, où l’âme émerge et l’expérience apparaissent sur le visage".

Un moment d'exception difficile à capter qui, lorsqu'il est réussi, et notamment chez les enfants et les très jeunes filles aux yeux clairs, génère de fortes émotions.

Légendées à minima, certaines de ces photos sont détaillées et commentées dans l'audioguide et le visiteur pourra consulter le vademecum spécifique "Behind the scenes" sur le site de Steve McCurry qui comporte également son iconographie complète.

De nombreuses expositions thématiques sont proposées notamment en Italie ainsi concomitamment "Steve McCurry-Animaux" jusqu'au 1er mai 2022 à Turin au Palazzina di Caccia di Stupinigi : diaporama in situ

A voir en préambule à la visite :

en vidéo "Les visages de Steve McCurry" avec le photographe en décembre 2021 dans l'émission La Grande Table d'Olivia Gesbert sur France Culture
un diaporama in situ de l'exposition à la Bourse de Bruxelles en 2017
les photographies de commande du calendrier Lavazza 2015 avec des scènes très statiques et des visages dépourvus de supplément d'âme

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Maillol

Crédits photos : © Musée Maillol
avec l'aimable autorisation du Musée Maillol


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=