Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Darius
Théâtre Essaion  (Paris)  février 2022

Comédie dramatique de Jean-Benoît Patricot, mise en scène d'André Nerman, avec Catherine Aymerie et François Cognard.

En mettant en scène "Darius" de Jean-Benoît Patricot, André Nerman s’attèle à un triple défi : celui de l’histoire à la fois solaire et bouleversante, celui du style toujours compliqué à adapter sur scène - le roman épistolaire - et celui enfin du sujet des nez, car comment convoquer les émotions et les senteurs uniquement par des mots? Gageure magnifiquement relevée cependant.

Darius c’est ce jeune homme polyhandicapé, né sourd et muet et dont la maladie le fait décliner progressivement, le paralysant peu à peu, l’empêchant de voir, jusqu’à réduire son horizon à un seul sens: l’odorat.

Sa mère, Claire, s'est cependant toujours battue pour ouvrir son fils au monde, l’initiant au cinéma, le faisant voyager. Mais voilà, le jour vient où le voyage n’est plus possible pour Darius. Claire  trouve alors un stratagème astucieux en faisant appel à Paul Lagarce, célèbre parfumeur. Elle le charge de recréer toutes les senteurs de la vie de Darius - lieux, personnes, film - pour maintenir intacte la flamme de son enfant et poursuivre par les sens leurs échanges incessants.

Paul de son côté a abandonné ses activités créatives et vivote depuis la mort de sa compagne, bradant son talent sur les marchés de Provence. Ce n’est qu’à reculons qu’il accepte cette étrange proposition.

Au fil des échanges épistolaires et échanges de flacons se noue néanmoins  entre ces deux âmes bien différentes une relation faite de défi, de créativité, d’imaginaire, d’humour, de tendresse, dans ce qui devient peu à peu une quête à la quintessence de l’existence elle-même. D’anecdotes en confidences, ils se racontent avec pudeur, apprennent de leurs échecs, partagent leurs tourments, évoquent le bonheur.

L’écriture de Jean-Benoît Patricot est brillante: la langue est fine, vivante, savante. Les références au cinéma et à la littérature sont nombreuses - Proust, Stendhal, Flaubert, Demy, Lucas - tout comme aux sens et aux parfums, avec une richesse d'évocation visuelle d’une rare puissance. Il fait de cet échange de lettres un double dialogue intérieur en ping-pong, à la fois vif et profond. Les personnages sont attachants et profondément justes, humains.

Le déclin progressif de Darius, mis en regard du parcours intérieur de Paul et de Claire, est mis en avant sans apitoiement ni sensiblerie mal placée, Jean-Benoît Patricot voulant (et c’est le personnage de Claire qui le dit lui-même) se placer quoi qu’il arrive du côté de la vie.

La mise en scène d’André Nerman efface habilement la distance physique supposée des deux personnages. Ils semblent en effet se parler et s’écouter mutuellement, séparés seulement d’une cloison invisible et immatérielle. Leur espace scénique est disjoint mais leurs regards et leur intention sont bien dans l’échange.

Catherine Aymerie est époustouflante dans le rôle de Claire. Sa présence solaire malgré son lourd bagage, son air facétieux et grave, sa voix profonde et un peu cassée la place toujours sur la crête des sentiments avec une justesse de ton et d’interprétation incroyable. François Cognard ne démérite pas face à sa partenaire dans le rôle de Paul, le passionné écorché par la vie, aussi convaincant dans ses colères que ses émerveillements.

André Nerman offre ainsi un Darius d’une grande subtilité, vivant, émouvant, vibrant, sans jamais verser dans le pathos. Une histoire d’amour et de résilience d’une très grande beauté.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent

Tous les 4 ans c'est le raz-de-marée footballistique. Cette année, avec un peu de chance l'évènement sera éclipsé pour des raisons éthiques, ou parce que c'est proche de Noël. Mais qu'importent vos passions, si vous êtes là c'est que vous aimez la culture. Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian
et toujours :
"Vivelo" de Grupo Compay Segundo
"Praestegårds Melodier / The Parsonage Melodies" de Hasse Poulsen & Henrik Simonsen
"Rap Français, tentative de compilation" est la 7eme émission de Listen In Bed
"Le projet Blasco : Rinascimento" de Mathieu Cepitelli
on découvre Mind Affect, Bonkers Crew et Bat dans ce ni vus ni connus
"Planterose" de Planterose
"Emmanuelle" de Rosie Valland
"Vortex" de Sarah Olivier
on termine par le replay du concert et de l'interview de Olivier Rocabois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution" au Théâtre 14
"Nouvel Eden" au Studio Hébertot
"C'est un métier d'homme" au Théâtre du Rond-Point
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Un bon job" à La Manufacture des Abbesses
"Un incident" au Théâtre de la Reine Blanche
"Au coeur du temps" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Klaire fait Grr - Le temps des sardines" à la Comédie des 3 Bornes
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" à la Comédie des 3 Bornes
"Filles de personne" au Café Le Laurier
les reprises :
"Tailleur pour dames" au Théâtre de la Boutonnière
"Le Comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"Alain Bernard - Piano Paradiso" au Théâtre Essaion
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre du Soleil
"A.I.R." à la Comédie des 3 Bornes
"Rebetiko" au Théâtre Mouffetard
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Louis Boulanger - Peintre rêveur" à la Maison de Victor Hugo
"Niki de Saint Palle - Paradis retrouvé" à l'Opera Gallery
"David Hockney - 20 Flowers and Some Bigger Pictures" à la Galerie Lelong & Co
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La disparition des lucioles" de Denis Tremblay
"Home" de Franka Potente
"Dark waters" de Todd Haynes
"1917" de Sam Mendès
en salle pour les amateurs de documentaire :
"Mauvaises filles" d"Emérance Dubas

Lecture avec :

une sélection spéciale Histoire :
"Espions en révolution" de Joel Richard Paul
"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=