Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce que tomber veut dire - Nous voulons tous être sauvés
Ana Negri - Daniele Mencarelli  (Editions Globe)  mars 2022

Des nouvelles publications du côté des éditions Globe avec deux ouvrages relativement courts, se lisant vite, quasi d’une traite pour les deux si on a un peu de temps à leur consacrer. Le premier est un ouvrage d’une mexicaine, Anna Negri, essayiste, chroniqueuse et éditrice indépendante. Son ouvrage qui dépasse tout juste 120 pages explore da façon pertinente le lourd héritage de l’exil, questionne sur la notion d’identité avec en toile de fond les années sombres de la dictature argentine. Dédié à sa mère, ce premier roman, qui témoigne d’une belle délicatesse, nous montre comment la mémoire traumatique de la dictature argentine agit comme une bombe à retardement tapie au plus profond de l’être.

Cette mère qu’elle nous raconte est très nerveuse. Et c’est ainsi que tout a basculé dans la vie de Clara. Un premier accroc dans le cours des jours qui depuis n’a cessé de s’élargir, comme les fissures dans la santé mentale de cette mère, clandestine en Argentine pendant la dictature, puis exilée au Mexique. Cette mère qui fume cigarette sur cigarette au milieu des fantomes de son passé, le regard terriblement vide.

Clara est la seule à pouvoir aider sa mère à obtenir réparation promise par l’Argentine. Trentenaire pragmatique, mais paumée, partagée entre la tendresse et l’agacement, entre le Mexique et l’Argentine, elle fait de son mieux pour s’occuper de sa mère qui tombe en morceau (d’où le titre) et pour trouver sa place, si tant est qu’elle existe, dans une capitale tentaculaire et terriblement embouteillée.

Ce court ouvrage est pétri de qualités à mes yeux. Superbement écrit, l’ouvrage arrive à nous faire sourire autour d’un sujet plutôt grave et parvient à dégager de nombreuses émotions autour de cette mère, de son lourd passé qui la détruit et de sa relation avec sa fille. Il montre en même temps que l’argent ne remplace rien, au travers des compensations financières qui n’arrivent jamais à réparer le mal qui a pu être fait. Il montre enfin parfaitement comment un système politique détruit des personnes, les broie, les persécute et les oblige à l’exil.

Ce que tomber veut dire est donc un superbe ouvrage, qui fait beaucoup réfléchir, qui ne peut laisser le lecteur insensible. C’est un premier roman totalement abouti, celui d’une Mexicaine dont nous devrions entendre parler de nouveau.

Dans la lignée de l’ouvrage d’Ana Negri, je me suis lancé dans celui de Daniele Mencarelli et je ne sais trop pourquoi, j’ai trouvé que cet enchaînement de lecture était plutôt judicieux. Le fil conducteur de ces deux ouvrages au niveau de ma lecture est sûrement la folie, bien que les sujets des deux ouvrages soient totalement différents.

Quittant le Mexique et l’Argentine d’Ana Negri, cette deuxième lecture reste néanmoins du côté de la littérature latine puisqu’elle nous embarque vers l’Italie autour de l’écrivain Daniele Mencarelli. En 2018, son premier roman, Le cas Sguardi a été couronné par de nombreux prix en Italie. Son dernier ouvrage, que publient les éditions Globe ce mois-ci, nous voulions tous être sauvés, a été finaliste du prix Straga et lauréat du prix straga des lycéens.

C’est le journal d’un désaxé que nous propose l’auteur italien, sept jours dans la vie de Daniele au cœur d’un hôpital psychiatrique italien. Parce qu’il a brusquement plaqué son boulot, sniffé de la coke et tout vandalisé dans l’appartement de ses parents, ce dernier, tout juste âgé de 20 ans, se retrouve placé sous le régime de l’hospitalisation sans consentement pour une semaine, celle de l’ouverture de la coupe du monde de football aux Etats-Unis. Forcé de se soumettre aux soins et de se tenir à carreau, il partage une chambre avec Alessandro, Gianluca, Giorgio, "Bonne dame" et Mario.

Où est la folie s’interroge l’ouvrage, comme le lecteur ? Dans les manies, les obsessions et les maladresses des malades, dans le feu noir sans fin qui embrase leurs regards éperdus ? Ou dans l’organisation à grand spectacle de la coupe du monde organisée par un pays qui est l’une des nations les moins footballeuses de la planète ?

Cet angle d’approche de la folie de ces jeunes en faisant le choix d’y intégrer une période particulière pour les italiens, celle de la coupe du monde, qui plus est aux Etats-Unis est vraiment pertinente et originale.

La réflexion sur la folie est aussi très intéressante, un mal très complexe à définir et à caractériser tant celle-ci est différente d’une folie à l’autre. Car au final, qui est vraiment fou dans cet hôpital psychiatrique la question se pose véritablement lorsqu’on lit l’ouvrage.

Qui est fou au final ? Ces six compagnons qui souffrent chacun d’un ancien chagrin d’enfant inconsolable mais qui sont capables de fraterniser en un clin d’œil ? Ou bien les médecins entrainés à qualifier dorénavant de "trouble mental" des gens différents, le moindre scrupule de conscience, la peur de la mort et la soif de trouver un sens à la vie ?

Totalement réussi, cet ouvrage détaille dans un huis clos bien particulier le quotidien d’un hôpital particulier, celui d’une chambre fermée dans laquelle baigne néanmoins une tendresse profonde que l’auteur arrive parfaitement à transmettre au lecteur. On comprend pourquoi l’ouvrage a rencontré ce beau succès en Italie, notamment auprès de la jeunesse et on espère qu’il trouvera son public chez nous car c’est vraiment un livre magnifique.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Daniele Mencarelli


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=