Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Batman
Matt Reeves  (mars 2022) 

Réalisé par Matt Reeves. USA. Action / Policier / Thriller. 2h57 (Sortie 2 mars 2022). Avec Robert Pattinson , Zoë Kravitz , Paul Dano.

Malgré un parcours semé d'embûches, un tournage plusieurs fois suspendu et une sortie retardée à cause de la situation sanitaire, début mars 2022 sortait enfin en salles The Batman.

Attendu de pied ferme depuis maintenant plusieurs années par les fans du Chevalier Noir, il est immédiatement salué par la critique autant que par les spectateurs et représente l’un des meilleurs démarrages depuis le début de la pandémie.

The Batman devrait être le départ d’au moins une nouvelle trilogie, si ce n’est d’un projet encore plus ambitieux comportant de potentielles séries.

Après les résultats mitigés des adaptations de l’univers de DC Comics ces dernières années, ce nouveau Batman incarné par Robert Pattinson sous la direction de Matt Reeves (que l’on connaît notamment pour avoir réalisé La Planète des Singes : l’Affrontement (2014) et La Planète des Singes : Suprématie (2017)) a pourtant rapidement su me convaincre.

Alors qu’un mystérieux tueur sème derrière lui les cadavres de notables de Gotham accompagnés d’énigmes à l’intention de Batman, le justicier va devoir enquêter et remontrer ce jeu de piste morbide.

Avec une scène d’ouverture qui évoquerait davantage un slasher qu’un film de super-héros, Matt Reeves pose d’emblée une ambiance particulièrement sombre qui n’est pas sans évoquer le cinéma des années 90 et l’influence des films de David Fincher (notamment Seven (1995) ou Zodiac (2007)) dont Reeves ne se cache pas. Le réalisateur propose alors une vision du Chevalier Noir qui rompt avec les précédentes adaptations mais renoue avec l’essence de ce personnage.

Dans une atmosphère gothique tirant sur le grunge, Robert Pattinson incarne à merveille un Batman jeune et manifestement inadapté au monde extérieur, dont on peut souligner la crédibilité. L’acteur sur le choix duquel beaucoup de fans avaient d’abord émis des réserves offre une performance impressionnante si on considère qu’il a en réalité assez peu de répliques.

Se déroulant durant la deuxième année d’existence du justicier, l’intrigue ne perd pas de temps à rappeler le traumatisme de la mort des parents de Bruce Wayne, mais nous propulse directement dans le vif du sujet aux côtés d’un Batman humain, faillible, avançant encore parfois à tâtons, qui prend de vrais coups de ses adversaires, mais qui recèle une force sourde, grondante. Dans un Gotham sombre et vicié qui rappelle celui détaillé par Frank Miller dans le comics Année Un, je me suis étonnée d’y voir une version plus réaliste que précédemment du détective et de sa ville rongée par la pègre et à l’extérieur de laquelle pourtant rien ne paraît pouvoir exister.

Les performances des acteurs sont pour la plupart remarquables, notamment Colin Farrell méconnaissable en Pingouin, John Turturro dans le rôle de Carmine Falcone, James Gordon interprété par Jeffrey Wright, Andy Serkis qui est pour moi un Alfred plus que convaincant ou encore Paul Dano glaçant dans son rôle du Riddler. Je garde un léger bémol sur la Catwoman de Zoë Kravitz qui, bien que bien interprétée aurait mérité à mes yeux d’être traitée avec plus de profondeur.

Bien que relativement long, le film s’articule presque en chapitres et alors que l’ambiance pèse inlassablement sur le spectateur, que Gotham paraît sombrer et s’enliser, l’étau se referme peu à peu. The Batman est un thriller sombre et violent, au chaos maîtrisé à merveille dont l’esthétique et le travail des lumières sont remarquables porté par une bande originale magnifique.

 

Elie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2024 : La culture en forme Olympique

Avignon se termine et on fait le plein de spectacles formidables que nous avons découverts au festival OFF. Un peu de musique, des festivals, de quoi passer un bon été, sportif ou non ! Et pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

Festival des Vieilles Charrues #32 et toutes les photos sur Taste Of Indie
retour sur le Hellfest #17 avec Green Lung, Houle, Satyricon et beaucoup d'autres
Festival Chauffer dans la Noirceur #32 :
le vendredi avec Mike Love, Gogol Bordello, Psychotic Monks et d'autres
le samedi avec TTrruuces, Faada Freddy, Slift et quelques autres
"In the sky wirh" Gérard Loussine
"Summer sampler #11" de Howlin' Banana Bands
"Mesdames" de Mesdames
2 petites découvertes : Alfs et Harun
et toujours :
"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"La cabane de l'architecte" au Théâtre du Collège de La Salle
"Hamlet take away" au Théâtre de l'Atelier Florentin
"Toutes les choses géniales" au Théâtre La Condition des Soies
"Agathe Royale" au Théâtre des Gémeaux
"Comme on brûle encore" au Théâtre du Cabestan
"Entrée des artistes" au Théâtre des Halles
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corp" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :
"Gondola" de Veit Helmer
"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini
un DVD avec "Berlin boys" de David Wnendt
"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé
"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat
"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=