Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Divalala : C'est Lalamour !
Palais des Glaces  (Paris)  avril 2022

Spectacle musical conçu et interprété par Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine dans une mise en scène de Freddy Viau.

Fondé par des comédiennes-chanteuses formées à l'art lyrique, le trio Les Divalala s'est forgé une belle notoriété - et un succès certain tant public que critique - dans le genre du spectacle musical en revisitant à l'aune de l'humour et du burlesque le répertoire des chansons d'amour toutes époques confondues.

Ainsi par ce tropisme se démarque-t-il de ses homologues participant également au revival du groupe féminin de "close harmony" et, surtout, en optant pour un registre peu usité en raison de sa difficulté technique, celui de l'"a capella".

Après "Chansons d’amour traficotées" et "Femme, Femme, Femme", la blonde Gabrielle Laurens et les brunes Marion Lépine et Angélique Fridblatt présentent leur nouvel opus "C'est Lalamour !" qui s'avère aussi percutant par la conception scénique qu'éblouissant par l'interprétation.

Elles déclinent leur thème de prédilection, avec pour trame la chronologie de l'histoire d'amour et pour antienne la chanson "Désir, désir" de Laurent Voulzy pour enchaîner ses avatars, du premier regard ou "dating" au souvenir de l'amour de jeunesse ("Souvenirs, souvenirs" interprété par le feu Johnny) en passant par ses égarements ('"Vie violente" de Claude Nougaro) et la rupture avec l'incontournable "Capri, c'est fini" de Hervé Vilar et celle elliptique par message téléphonique revue à l'aune de la tirade du nez de "Cyrano de Bergerac".

Elles délivrent un festival de détournements, goguettes, pastiches et parodies sous forme de tableaux minutieusement scénarisés et la maîtrise du chant et de la comédie leur permet de tout oser notamment le grand écart stylistique, du crooner Frank Sinatra au rappeur Soprano en passant par la génération Salut les Copains et les tubes des Eighties, avec, et tels entre autres, un enchaînement hardi entre "Mes Moulins de mon coeur" de Michel Legrand et "Comme un ouragan" immortalisé par Stéphanie de Monaco, une version orientalisée de "Destinée" de Guy Marchand et un improbable medley sur le générique de "Gym Tonic".

Derrière ces superbes divas décalées, pétulantes et pétillantes, qui sans prétention ostentatoire nonobstant leurs talents, s'aventurent dans l'autodérision comme dans le comique clownesque, agissent trois hommes de l'ombre et complices fidèles.

James Groguelin avec la collaboration d'Eric Schoenzetter a concocté un bel écrin lumineux faisant également office de décor, une frange de leds, utilisant les innombrables potentialités lumineuses et chromatiques du diode auquel s'ajoutent des spots classiques pour un effet concert-rock ponctuel, le compositeur Raphaël Callandreau signe les percutants arrangements et le metteur en scène Freddy Viau assure la direction avertie de l'ensemble.

Costumées par Marie-Caroline Béhue de Black Baroque qui a créé de superbes tenues à géométrie variable, de la petite robe noire au "gothic glam" et l'"héroic- fantasy" pour un final Space Girls, emperruquées "ad hoc" par l'Atelier A&R et mises au pas de danse par la chorégraphe Eva Tesiorowski, Marion Lépine, Angélique Fridblatt, et Gabrielle Laurens dispensent un étourdissant et divertissant kaléidoscope harmonique judicieusement composé de fantaisies jubilatoires et de moments d'émotion.

Et pour le spectateur 1h30 sans bouder son plaisir.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=