Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Boilly - Chroniques parisiennes
Musée Cognacq-Jay  (Paris)  Du 16 février au 26 juin 2022

Avec l'exposition "Boilly - Chroniques parisiennes", le Musée Cognac-Jay propose une immersion dans le Paris des 18ème et 19ème siècles avec les oeuvres d'un peintre prolifique qui a constitué un album pictural de la vie quotidienne dans la capitale.

Célèbre et réputé en son temps, Louis-Léopold Boilly (1761-1845) est ensuite considéré au mieux comme un petit maître sinon oublié et le Palais des Beaux-Arts de Lille a réactivé sa légitime notoriété en 2011 en lui consacrant sa première rétrospective internationale.

A cette fin, les commissaires, Annick Lemoine et Sixtine de Saint-Léger, respectivement directrice et attachée de conservation audit musée, et les historiens de l'art Etienne Bréton, et Pascal Zuber ont sélectionné plus d'une centaine d'oeuvres, peintures et dessins avec nombre de chefs-d’œuvre inédits présentés selon un parcours thématique.

La comédie humaine de Boilly d'une révolution à l’aube d’une autre

Portraitiste réputé, Boilly pimente le genre du portrait aimable de commande réalisé dans un petit format inhabituel et standardisé révélant son regard pointu prompt à saisir les travers de physionomie à l'aune de son autoportrait retenu pour l'affiche le montrant jovial et facétieux.

Ce regard qui lui inspire également de savoureuses caricatures ressortant à l'art de la grimace notamment avec sa série des "Trente-trois têtes d'expression" dont une figure dans l'exposition concomitante "Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet et deux toiles, "L’Effet du mélodrame" et "Une Loge, un jour de spectacle gratuit", qui révèlent un autre de ses tropismes picturaux.

Car dans un style néo-classique à la David avec une touche sentimentaliste à la Greuze, Boilly excelle également dans les scènes de genre qui se déclinent en scènes d'intérieur avec l'intimité domestique ( "Après le souper") ou amoureuse voire galante ("L'indiscret", "Deux jeunes amies qui s'embrassent", "Le doux réveil", "L'amant jaloux").

Et plus particulièrement en scènes d'extérieur dans le cadre d'une peinture de l'urbanité dont la manière ressort selon les commissaires au registre de la comédie humaine avec des scènes de foule conçues comme de fictionnelles fresques narratives.

En effet, retraçant des événements locaux qui rythment la vie des habitants ("La queue au lait"), et animent la capitale et ce, des plus quotidiens, comme celui de "L'Arrivée d'une diligence dans la cour des Messageries à Paris", ou certaines festivités ("Scène du carnaval", "L'Entrée du Jardin turc", "Le Spectacle ambulant de Polichinelle").

Ainsi que des événements inhabituels comme "L'entrée du theatre de l'Ambigu-comique à une représentation gratuite" et "La distribution de vin et de comestibles aux Champs Elysées à l'occasion de la Fête du Roi".

La manière stylistique de Boilly constitue une des pistes de déambulation pour susciter l'attention et la sagacité du visiteur.

Les autres tiennent à sa pratique récurrente du caméo, ce qui suscite un jeu de pistes pour retrouver la "binette" du peintre disséminée au gré des scènes, et son appétence pour celle du trompe-l'oeil humoristique et imaginatif à l'instar du délicieux chat crevant la toile sur laquelle il était représenté pour manger des harengs en toute discrétion.

Une vraie exposition-découverte pour le grand public et à voir en préambule :
en vidéo la visite commentée par la commissaire Sixtine de Saint-Léger
en diaporama in situ de la rétrospective Boilly au Palais des Beaux Arts de Lille en 2011

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cognacq-Jay

Crédits photos : © Pierre Antoine / Musée Cognacq-Jay
avec l'aimable autorisation du Musée Cognacq-Jay


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=