Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Génération Mitterrand
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  avril 2022

Fresque politique écrite par Léo Cohen-Paperman et Emilien Diard-Detoeuf, mise en scène de Léo Cohen-Paperman, avec Léonard Bourgeois-Taquet, Mathieu Metral et Hélène Rencurel.

La Compagnie des Animaux en Paradis s'est engagée dans l'ambitieux projet de dresser, sous forme sérielle intitulée "Huit rois (nos présidents)", la fresque politique de la Cinquième République illustrée par le portrait théâtral de ses présidents. Initiée par l'excellent "La Vie et la mort de J. Chirac, roi des français", elle se poursuit avec l'opus "Génération Mitterand" dont Léo Cohen-Paperman et Emilien Diard-Detoeuf ont conçu la partition qu'ils qualifient d'"autopsie tragi-comique des utopies d’une génération".

En effet, elle ne propose pas de portrait au sens premier du terme du président François Mitterrand, dont les surnoms, du fabuleux "Le Sphinx" au faussement "Tonton" davantage flingueur que comptine pour "enfant do", en passant par "le Prince des métamorphoses" révèlent la personnalité paradoxale d'un homme à l'ambition tenace, au passé comportant des épisodes troubles et au trajet politique à virages multiples par son sens de l'accommodement idéologique.

Mais une esquisse subjective par des personnages fictionnels considérés comme représentatifs de la génération des trentenaires flouée par ce conservateur de droite devenu le héraut d'une utopie libertaire de gauche, la queue de comète de celle des baby-boomers et aujourd'hui devenus des seniors macroniens et ce dans un registre héroïco-comique relatant leurs souvenirs autobiographiques en résonance avec des épisodes de la vie politique et présidentielle.

Et précisément, trois personnages qui, à l'instar de la majorité de leurs concitoyens en leur temps, et quel que soit leur degré de conscience politique, ont été grillés sur broche par la rouerie présidentielle largement consolidée par le publicitaire expert en communication qui avait déjà inventé le slogan de "La force tranquille" qui avait embobiné les électeurs du premier septennat, ceux de la pérenne "France grise" qui veut que tout change sans que rien ne change.

A savoir Jacques Seguela avec son concept marketing de "Génération Mitterrand", qui contribuera largement à la réélection de François Mitterrand, et qui de fait, sans le savoir quoi que, correspond à une réalité socio-politique celle de la génération"dindon de la farce" toutes origines sociales confondues.

Il en résulte un opus à la structure presque classique, en trois actes axés sur des moments politiques aussi révélateurs qu'emblématiques, la fin du printemps social, la montée du Front national avec le contre-feu de l'instrumentalisation de l'association SOS Racisme, et la construction de l'Europe.

Chacun est mené par un des trois protagonistes sinon idolâtres mitterrandiens du moins hypnotisés par le Kaa de l'Elysée qui, par ailleurs, ne partagent pas du tout les mêmes convictions qui constitue un prologue en forme de pugilat aussi lénifiant que représentatif de la situation actuelle en l'année 2022 d'élection présidentielle.

Dans une scénographie minimaliste d'Anne-Sophie Grac, quelques éléments de décor mobilier, et sous la direction de Léo Cohen-Paperman l'entreprise est rondement menée par Léonard Bourgeois-Taquet, Mathieu Metral et Hélène Rencurel qui interviennent efficacement avec une maîtrise frégolienne dans un jeu multi-rôles.

Celui des intervenants principaux appartenant en sus à la même sphère familiale, et respectivement, l'enseignant progressiste proto-woke, l'ouvrier communiste bas du front et la journaliste et féministe mouvance hystérique, de certaines figures connues tel Pei Ming, l'architecte de la Grande Pyramide du Louvre dans une hilarante séquence, et du président avec l'utilisation signifiante de la fameuse écharpe rouge.

Le spectacle à la belle sagacité s'avère une réussie déclinaison de la comédie du pouvoir et d'une moliéresque farce des dupes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=