Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce George Dandin ou le Mari confondu
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  mai 2022

Comédie-ballet de Molière, mise en scène de Michel Fau, avec Alka Balbir, Armel Cazedepats, Michel Fau, Philippe Girard, Florent Hu, Anne-Guersande Ledoux, Nathalie Savary et les chanteurs Cécile Achille (ou Caroline Arnaud), Juliette Perret (ou Virginie Thomas), David Ghilardi (ou François-Olivier Jean), Virgile Ancely (ou David Witczak ou Cyril Costanzo) accompagnés par les musiciens de l'Ensemble Marguerite Louise.

Ordonnée autour du thème classique du mariage arrangé qui tourne fort naturellement à la déconfiture de l'époux barbon, farce et pastorale, comédie de moeurs et satire sociale, "George Dandin ou le Mari confondu" de Molière ressort à l'opus apologique.

Ainsi tacle-t-il sinon la vanité du moins la prétention de ceux qui tentent de défier l'ordre social ainsi résumée dès la première réplique du personnage-titre : "mon mariage est une leçon bien parlante à tous les paysans qui veulent s’élever au-dessus de leur condition".

Paysan industrieux parvenu à la fortune, George Dandin achète certes femme et titre ronflant à des hobereaux désargentés mais certes pas la considération de ces derniers, obséquieux qui pratiquent avec force l'humiliation de classe, ni la gratitude de l'épousée, au fait de la stratégie galante qui se rit de la tyrannie maritale.

Pour la mise en scène de cet opus composite qui pratique le mélange des genres, Michel Fau indique dans sa note d'intention avoir opté pour "la mise en abime de cette farce à la fois douloureuse, burlesque et obsessionnelle avec le choix assumé d'une esthétique baroque et cauchemardesque".

Et il combine avec délectation - et succès - comédie noire et bouffonnerie en retenant la version originale de la comédie-ballet avec ses intermèdes interprétés par des chanteurs lyriques sur la musique de Lully dispensée par l'Ensemble Marguerite Louise placé sous la direction de Gaétan Jarry.

Emmanuel Charles a conçu un décor champêtre de carton pâte-cartoon, dont les lumières de Joël Fabing soulignent l'inquiétante étrangeté, avec un édifice central qui représente la demeure du Dandin devenu de la Dandinière.

Une frustre maison sylvestre supporte l'étage ostensible du parvenu orné d'un dôme évoquant un reliquaire gothique dans lequel apparaît la vraie fausse vertueuse épouse Angélique telle une madone en tenue d'infante revisitée par Christian Lacroix signataire des somptueux costumes.

Des costumes d'époque revisités par les tropismes du couturier qui tiennent à son goût pour la customisation du costume curial, l'esthétique au chromatisme flamboyant et le patchwork de tissus chamarrés, broderies et de passementeries.

A la mise en scène, Michel Fau use de différents registres selon la typologie des caractères pour constituer un jubilatoire kaléidoscope teinté de baroquisme avec un sur-jeu de rigueur, et de surcroît anti-naturaliste, qui procède à l'exagération des effets dramatiques, et plus précisément en l'espèce du rire.

Ainsi, la truculence commedia dell'arte avec l'émissaire gaffeur (Florent Hu), la vitupérance militante pour la servante proto-féministe (Nathalie Savary), les codes du soap opera pour les amants (Armel Cazedepats et Alka Balbir).

Pour la belle-famille confite dans la vénération de la caste, celles bien nommées de Sottenville et de la Prudoterie, la caricature dans le registre du grotesque s'impose avec Philippe Girard en matamore sur le retour et Anne-Guersande Ledoux en hurlante virago, tous deux époustouflants.

Egalement au jeu, Michel Fau, impérial, apporte son art de la déclamation et du contrepoint au principal protagoniste, bonhomme aussi douloureux que pathétique à l'entêtement masochiste et quasi-victimaire, enferré dans sa tentative de répudiation, qui offre un bel éventail dramaturgique.

Un spectacle atypique, exubérant et divertissant qui emporte l'adhésion du public.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=