Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Valerio Adami - Peintures récentes
Galerie Templon  (Paris)  Du 14 mai au 16 juillet 2022

Après sept décennies de création, sa première exposition date de 1954, le peintre italien Valerio Adami, demeure fidèle à son esthétique et à son galeriste parisien, la Galerie Templon, où après la série "Les années 80" présentée en 2019, il revient en 2022 avec celle des "Peintures récentes".

Considéré comme une des figures majeures de la constellation de la Figuration Narrative, ce qu'il ne cautionne pas dès lors que pour lui la peinture ne relève ni de l'illustration ni de la narration mais de la rhétorique, il navigue en solitaire.

Notamment avec des tropismes ressortant au Pop Art tant par le graphisme sans profondeur ni perspective que la palette chromatique et l'application de la couleur en aplats cernés de noir évoquant l'art du vitrail, à la fragmentation cubiste pour la lecture analytique de l'image, empruntant au cubisme avec "le procédé de la mytonymie" selon le critique Jean Clair, et au surréalisme avec l'incrustation de vignettes comme autant d'indices pour une réflexion qui se déploie comme un rébus.

Et surtout la prédominance du dessin qui constitue la matrice ("le moi du tableau est dans le dessin*") qu'illustrait l'exposition "Dessins", en 2008 à la galerie précitée et la ligne.

Valerio Adami For ever

Valerio Adami ou la ligne noire qui commence par un point qui ensuite vagabonde créant une ligne qui se déroule tel un ruban sans interruption pour tracer les contours d'une réflexion suspendue, tel un arrêt sur image avant son dénouement dont le contenu est laissé à l'appréciation - et à la sagacité - du regardeur qui induit une atmosphère d'intériorité métaphysique rappelant la pratique du peintre américain Edward Hopper notamment dans des scènes d'intérieur ( "TV in casa (la sera)", "Ascoltando la radio").

Valerio Adami c'est aussi la permanence de la figure humaine ("Tout est lié au corps humain : la tragédie de la vie, tous les états d’âme sont reliés à la forme du corps*") pour une réflexion sur la condition humaine avec ses grands thèmes existentiels qui s'avèrent intemporels.

Et qu'il aborde dans le cadre d'une conception classique de l'art et la culture héritée du passé ("Ma culture est résolument tournée vers le passé, dans ce lieu où je trouve les réponses à mes questions, le futur m'intéresse, mais relativement peu" - ""Mes tableaux sortent de la mémoire, une mémoire qui a scellé la culture du passé"*).

Ces "Peintures récentes", une douzaine d'oeuvres inédites, déclinent donc les thèmes de prédilection de ce peintre érudit, entre autres la mythologie ("Olimpia" sur l'affiche), le voyage ("Bhutan, da un viaggio in Nepal"), la musique ("Looking out to the sea"), la littérature ("Ex-Libris") et la mort ("Nel cerchio, nascita e morte").

Et qui sont "Les Sette Figure" dont certaines ont le visage de l'artiste ?

A voir en préambule à la visite :
diaporama in situ de l'exposition et sélection d'oeuvres sur le site de la Galerie Templon
en vidéo :
l'interview de Valerio Adami dans le cadre de l'exposition "Les années 80" en 2019 à la Galerie Templon
l'exposition "Ligne(s) de vie" en 2018 au Musée Jean Cocteau à Menton avec les commentaires de l'artiste
l'interview de Valerio Adami dans le cadre de l'exposition "New paintings" en 2012 à la Galerie Templon

 

* citation Valerio Adama

En savoir plus :

Le site officiel de l Galerie Templon

Crédits photos : © Laurent Edeline
avec l'aimable autorisation de la Galerie Templon


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=