Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Manifeste ORLAN - Corps et sculptures
Les Abattoirs  (Toulouse)  Du 8 avril au 28 août 2022

Avec l'exposition "Manifeste ORLAN - Corps et sculptures", Les Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse consacre un exposition-rétrospective à l'oeuvre de l'artiste ORLAN, artiste phare et figure tutélaire du "body art" français ainsi que de l’art féministe et performatif.

Conçue en collaboration avec l'artiste sous le commissariat de Julie Crenn, historienne de l'art et commissaire d'exposition indépendante, et Annabelle Ténèze, conservatrice en chef et directrice du lieu, la monstration est ordonéne sur le thème du corps de l'artiste appréhendé comme un matériau créatif et politique.

Elle se déploie en une centaine d’œuvres et de documents présentées dans un parcours thématique synthétique de six décennies de création.

ORLAN et le corps politique

Le titre de l'exposition "Manifeste ORLAN" rend compte de la démarche transdisciplinaire de l'artiste dans le cadre de ce qu'elle qualifie d'art corporel qui correspond à sa pratique récurrente de l'autoportrait et s'ordonne autour des revendications féministes.

L'activisme artistique d'ORLAN a commencé par voie performative avec l'ORLAN-CORPS agissant dans "Les MesuRAGEs" (1968-2012).

Puis par voie photograhique avec la série " Strip-tease occasionnel à l’aide des draps du trousseau" des années 1974-1975.

Le corps est au centre de son combat de résistance et d'émancipation de la domination patriarcale et de la suprématie masculine qui s'inscrit dans la condamnation virulente des normes, injonctions et assignations de toute nature et de toutes origines tant sociétales et familiales que politiques, culturelles et religieuses imposées aux femmes.

Mais également entendu comme un refus du déterminisme inné, acquis ou imposé par le recours aux modifications corporelles qu'elle illustre par la voie de la performance chirurgicale avec ses opérations de chirurgie faciale intervenues entre 1986-1993 constituant un corpus photgraphique et vidéographique.

ORLAN travaille de manière sérielle sur le concept de "Corps-sculpture" initié avec les photographies "Corps-Sculptures" de la période 1964-1967 qu'elle poursuit dans le cadre d'une relecture de l’Histoire de l’Art avec la stigmatisation des artistes masculins procédant à la réification de la femme.

Et qu'elle utilise pour dénoncer l’iconographie religieuse telle qu'illustrée dans la sculpture baroque et plus précisément "L’Extase de sainte Thérèse" du sculpteur italien Bernin qui lui inspire la "Sculpture de plis papier" de 2002 en en l'occurrence mises en regard avec les photos de la série "Madone au garage" de 1990 puis la série récente "Robes sans corps : Sculptures de plis" de 2010.

Du corps modifié qui pourrait aller jusqu'à la robotisation avec son "ORLAN-oïd" présenté dans l'exposition "Artist & Robots" au Grand Palais en 2018, et la défiguration-refiguration virtuelle avec les collages récurrents des "Self-Hybridations", ORLAN a creusé de façon pionnière la philosophie de la déconstruction et la théorie du genre pronées par la troisième vague féministe.

A noter l'exposition concomitante "Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris et, en préambule à la visite, à voir en vidéo :

la présentation de l'exposition par les commissaires
la conférence à la Sorbonne avec ORLAN dans le cadre de son exposition "Les femmes qui pleurent sont en colère par femme avec tête(s)" à la Sorbonne Artgallery en 2019
"Elle fait de son corps une oeuvre" avec ORLAN dans le magazine d’actualité "28 minutes" du 21 juin 2021
l'nterview d'ORLAN à l'exposition "Artist & Robots"
le documentaire sur les "Corps sans robe"

 
En savoir plus :

Le site officiel des Abattoirs

Crédits photos : © Margot Montigny - Les Abattoirs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=