Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ivan Cadeau
Cao Bang 1950  (Editions Perrin)  juin 2022

Quel plaisir que celui de retrouver un ouvrage des éditions Perrin, qui plus est quand il traite d’une période historique, ici même d’un événement sur lequel j’ai lu très peu d’ouvrage. Cao Bang, 1950, c’est le nom du dernier ouvrage d’Ivan Cadeau, un officier supérieur, docteur en Histoire, chef du bureau Terre au service historique de la Défense. Spécialiste des guerres de Corée et d’Indochine, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, certains déjà publiés chez Perrin.

Il est vrai que lorsqu’on s’intéresse à la guerre d’Indochine, on entend souvent parler de la défaite de Dien Bien Phu. Moins connue mais tout aussi meurtrière, la bataille de la zone frontière, appelée aussi bataille "de la route coloniale 4" ou "de Cao Bang" porte en elle les germes de la catastrophe qui, au mois de mai 1954, précipitera la fin de la première guerre d’Indochine.

Quatre années avant Dien Bien Phu, les combats qui se déroulent au mois d’octobre 1950 à la suite de l’évacuation de Cao Bang conduisent au premier désastre du corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient et se soldent par la perte de milliers de ses soldats.

Cette défaite de Cao Bang n’est au final connue que des passionnés de la guerre d’Indochine. L’ouvrage nous montre comment Dien Bien Phu et ses conséquences l’ont occultée. Le faible écho de cette bataille s’explique pour plusieurs raisons, traitées dans le livre.

Cette défaite sanctionne une mauvaise conduite de la guerre par les gouvernements de la IVe République, et une stratégie opérationnelle incohérente menée, en Indochine, par les plus hautes autorités civiles et militaires. Mais les hésitations, les tergiversations et les oppositions individuelles qui caractérisent, du côté français, la première phase du conflit entre 1946 et 1950 va se payer du prix du sang de soldats qui, en sous-effectifs et mal équipés, font face à un adversaire de plus en plus nombreux et de mieux en mieux instruit. Le Viêt-Minh et son bras armé, l’armée populaire du Vietnam, bénéficient en effet à partir de 1949 de l’aide conséquente du "grand frère chinois" et de ses conseillers militaires.

La lecture de cet ouvrage aura été pour moi une excellente surprise, m’ayant permis de compléter mes connaissances sur cette guerre d’Indochine. L’ouvrage nous montre bien le tournant que fut cette défaite de Cao Bang. Il nous montre bien que la victoire de Mao et la proclamation de la République populaire de Chine, un an plus tôt, ont changé la donne.

A partir de là, le Viet-Minh et l’armée populaire du Vietnam ont pu disposer d’un sanctuaire pour équiper et instruire leurs troupes à l’abri d’une intervention française. Très vite, dans ce contexte particulier, les postes qui gardent la RC 4 à la frontière entre la Chine et le Vietnam et les convois qui les ravitaillent deviennent des proies faciles pour l’adversaire.

L’ouvrage s’appuie sur des sources vietnamiennes inédites, met brillamment en scène cette tragédie en décrivant jour après jour les combats, l’héroïsme des protagonistes ainsi que les tergiversations du pouvoir politique qui ne comprend pas qu’une victoire en Indochine est déjà inconcevable.

Cao bang est un ouvrage passionnant, on ne voit pas les pages défiler en le lisant. Précis et érudit, il est déjà un ouvrage référence sur cette guerre d’Indochine.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=