Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Des filles pour l'armée
Valerio Zurlini    (juillet 2022 - 1èr sortie novembre 1965) 

Réalisé par Valerio Zurlini. Italie. Drame/Guerre. 2h (Sortie 20 juillet 2022 - 1ère sortie 1965). Avec avec Marie Laforêt, Lea Massari, Anna Karina, Thomas Milian, Mario Adorf, Milena Dravic et Valeria Moriconi.

"La Fille à la valise", "Le Professeur", "Le Désert des Tartares", "Eté violent", Valerio Zurlini a marqué le cinéma italien des années 1960-1970.

On connaît moins "Des filles pour l'armée", film sorti en 1965 avec une distribution prestigieuse, parmi laquelle on notera la présence de trois actrices majeures du cinéma européen, Anna Karina, Lea Massari et Marie Laforêt. Sa ressortie sera donc l'occasion de découvrir un film de guerre original par son sujet et sa facture.

En effet, Zurlini évoque la guerre que l'Italie Mussolinienne a mené contre la Grèce jusqu'en 1941, une guerre meurtrière qui a contribué à déstabiliser la Grèce qui sera dès lors dans le chaos jusqu'au début des années 1950, puisque, après les Italiens et les Allemands, les Grecs sombreront dans la guerre civile entre nationalistes et communistes.

Autre particularité du film, il s'attache au sort de citoyennes grecques obligés de devenir "auxiliaires" de l'armée italienne pour survivre. En termes plus crus, elles "serviront" dans les bordels de campagne, chargés de relever le moral des troupes.

Cette thématique, on s'en doute, est assez rare dans le cinéma traitant de la seconde guerre mondiale. Si l'on excepte Raoul Walsh et son "Bungalow pour femmes", mais de manière un peu plus elliptique, la femme servant de "repos du guerrier" pour les soldats reste un sujet tabou. Il n'est pas sûr que son traitement par Zurlini dans "Des filles pour l'armée" ne susciterait pas aujourd'hui une forte hostilité.

Certes, ici, on suit la mission d'un beau et irréprochable lieutenant italien (Thomas Milian), chargé de convoyer une douzaine de femmes vers leur destination, les différents bordels disséminés sur le front.

Evidemment, il n'est pas fasciste et est confronté à un milicien de haut rang, qui lui, porte la chemise brune. Evidemment celui-ci se révèlera veule et lâche, et pas du tout sensible au sort de la femme contrainte de devenir "fille à soldat".

https://www.youtube.com/embed/OusJKJaLkMA

Le film, quelquefois, tombe dans un certain sentimentalisme, notamment quand Thomas Milian tombe sous le charme de Marie Laforêt, plus femme aux yeux d'or que jamais...

Mais il emporte la conviction grâce à une distribution de grande qualité. On remarquera particulièrement Anna Karina, en vacances hors du cinéma de Jean-Luc Godard, ainsi que Mario Adorf en soldat italien paradoxal.

"Des filles pour l'armée" de Valerio Zurlini rappelle combien le cinéma italien des années 1960 était riche, combien il était capable d'aborder des sujets apparemment scabreux, combien il était ouvertement féministe dans un domaine où le cinéma américain restait très "macho" et ne voyait la femme qu'en faire valoir de l'homme.

A un moment, un personnage s'étonne que les Italiens ne puissent pas faire la guerre sans la présence de prostituées. Ce qui étonne davantage, c'est que les autres cinémas aient été assez hypocrites pour penser que les hommes n'étaient à la guerre que par idéal patriotique.

"Des filles pour l'armée" de Valerio Zurlini a le mérite de montrer que le sort des femmes dans la guerre n'est pas meilleure que celui de leur moitié masculine. Cet hommage aux civiles violées ou transformées en filles dites de joie n'a pas pris une ride.

Cette ressortie, dans le contexte actuel où renaissent de vieux discours militaristes et de vieilles pratiques guerrières, est plus qu'utile. On espère qu'aucune femme, aujourd'hui, ne sera traitée comme les douze femmes courage du film de Zurlini.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=