Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hideo Kojima, aux frontières du jeu
Erwan Desbois  (Editions Playlist Society)  septembre 2022

C’est la rentrée aussi du côté des éditions Playlist Society qui ont la bonne idée de nous proposer un essai consacré à l’un des maîtres du jeu vidéo, un certain Hideo Kojima, connu du monde entier pour la plupart de ses jeux vidéo.

Au début de l’année 2020, la COVID 19 contraint une grande partie des pays du monde à instaurer un confinement de leurs populations. En quelques jours, un nouveau monde a imposé ses règles de vie avec d’un côté des gens cloisonnés chez eux, ayant comme seul lien extérieur internet et de l’autre des livreurs qui arpentent les rues pour assurer l’approvisionnement en produits essentiels.

Le réel rattrapait soudain la fiction d’un jeu vidéo sorti quelques semaines avant, un certain Death Stranding, véritable chef-d’œuvre d’Hideo Kojima dans lequel Sam Porter incarne un livreur équipé d’une tenue particulière qui sillonne une version post-apocalyptique des USA où les survivants vivent dans des bunkers connectés.

Une fois encore, Hideo Kojima anticipait l’avenir, chose qu’il avait déjà fait avec Metal Gear Solid 2 qui présageait les manipulations devenues depuis très courantes sur internet.

Hideo Kojima est un génie du jeu vidéo, peu de personnes peuvent le contester. Il était donc nécessaire de nous proposer un essai sur cette personne, ce qu’a fait Erwan Desbois avec talent. Il nous montre que Hideo Kojima est une figure majeure du jeu vidéo depuis maintenant quarante ans puisqu’il a, dès sa première création (Metal Gear) initié un genre entier, le jeu d’infiltration, qu’il va ensuite réinventer sans cesse dans les épisodes suivants.

On y découvre un réalisateur avec des œuvres alimentées par sa culture filmique et littéraire. Ces œuvres ébranlent le joueur, le poussent à s’investir émotionnellement et mentalement. L’ouvrage nous permet de plonger dans un univers adulte et complexe, aux procédés à la fois spectaculaires et expérimentaux, qui questionnent notre place face au jeu et notre positionnement social, tout en brisant les barrières entre mondes réels et virtuels, cinéma et jeux vidéo, rire et tragédie.

Construit autour de quatre parties, sur les premières expériences de Kojima, sur la saga Metal Gear, sur la place des films dans l’œuvre de Kojima et enfin sur P.T (jeu vidéo annulé et Death Stranding), l’ouvrage nous permet d’apprendre de nombreuses choses sur Kojima.

Kojima est hanté par la menace nucléaire, il est obsédé par la mort et cela se ressent dans ses jeux. On apprend aussi pourquoi Kojima se lance dans "les jeux de non combat" privilégiant l’infiltration pour des raisons techniques alors qu’au départ, cette idée était fortement contestée.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire les pages consacrées à Snatcher et Policenauts, deux jeux de Kojima que je ne connaissais pas. Ils sont essentiels pour voir l’importance du cinéma dans la réalisation de ces jeux.

La partie sur la saga Metal Gear Solid est passionnante, me renvoyant à ma jeunesse quand je jouais sur Playstation 1 et 2. Je me suis même surpris à me commander Metal Gear Solid V : The Phantom Pain après avoir lu l’ouvrage, avec le jeu Ground Zeroes inclus.

L’aventure P.T, si on peut parler d’aventure pour cette bande d’annonce d’un jeu jouable reste une aventure en soi, influencé par le cinéma de Lynch et marqué par l’éviction de Kojima de Konami qui entraînera son annulation. Radié par Konami, l’ouvrage nous montre comment Kojima renaît en indépendant pour produire un triple AAA en étant affranchi de tout intermédiaire. On voit les liens existants entre Death Stranding et des titres comme Metal Gear ou même P.T. Le regard porté sur ce Death Stranding que je n’ai toujours pas fini s’éclaire à la lecture du jeu, me donnant envie de me replonger dedans rapidement. C’est un signe pour moi que l’essai d’Erwan Desbois est totalement réussi, à la hauteur de l’artiste qu’il nous raconte.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Erwan Desbois


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent

Tous les 4 ans c'est le raz-de-marée footballistique. Cette année, avec un peu de chance l'évènement sera éclipsé pour des raisons éthiques, ou parce que c'est proche de Noël. Mais qu'importent vos passions, si vous êtes là c'est que vous aimez la culture. Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian
et toujours :
"Vivelo" de Grupo Compay Segundo
"Praestegårds Melodier / The Parsonage Melodies" de Hasse Poulsen & Henrik Simonsen
"Rap Français, tentative de compilation" est la 7eme émission de Listen In Bed
"Le projet Blasco : Rinascimento" de Mathieu Cepitelli
on découvre Mind Affect, Bonkers Crew et Bat dans ce ni vus ni connus
"Planterose" de Planterose
"Emmanuelle" de Rosie Valland
"Vortex" de Sarah Olivier
on termine par le replay du concert et de l'interview de Olivier Rocabois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution" au Théâtre 14
"Nouvel Eden" au Studio Hébertot
"C'est un métier d'homme" au Théâtre du Rond-Point
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Un bon job" à La Manufacture des Abbesses
"Un incident" au Théâtre de la Reine Blanche
"Au coeur du temps" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Klaire fait Grr - Le temps des sardines" à la Comédie des 3 Bornes
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" à la Comédie des 3 Bornes
"Filles de personne" au Café Le Laurier
les reprises :
"Tailleur pour dames" au Théâtre de la Boutonnière
"Le Comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"Alain Bernard - Piano Paradiso" au Théâtre Essaion
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre du Soleil
"A.I.R." à la Comédie des 3 Bornes
"Rebetiko" au Théâtre Mouffetard
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Louis Boulanger - Peintre rêveur" à la Maison de Victor Hugo
"Niki de Saint Palle - Paradis retrouvé" à l'Opera Gallery
"David Hockney - 20 Flowers and Some Bigger Pictures" à la Galerie Lelong & Co
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La disparition des lucioles" de Denis Tremblay
"Home" de Franka Potente
"Dark waters" de Todd Haynes
"1917" de Sam Mendès
en salle pour les amateurs de documentaire :
"Mauvaises filles" d"Emérance Dubas

Lecture avec :

une sélection spéciale Histoire :
"Espions en révolution" de Joel Richard Paul
"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=