Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'invention de nos vies
Théâtre Rive Gauche  (Paris)  septembre 2022

Comédie dramatique d'après le roman éponyme de Karine Tuil, mise en scène de Johanna Boyé, avec Valentin de Carbonnières, Nassima Benchichou, Brigitte Guedj, Elisabeth Ventura, Mathieu Alexandre, Yannis Baraban et Kevin Rouxel.

Arrivé de France, Samuel est devenu en moins de quinze ans un des avocats les plus en vue de la Côte Est des Etats-Unis. Il s'est marié à la fille du principal associé du célèbre cabinet où il officie, rejoignant ainsi une des familles juives les plus puissantes du pays.

A la suite d'une affaire très médiatisée, son image est montrée dans les journaux télévisés du monde entier, d'anciens amis reconnaissent en lui Samir Tahar qui vivait dans une cité de banlieue. Lorsque la vérité éclatera, cela provoquera une réaction en chaîne.

En adaptant "L'invention de nos vies", le best-seller de Karine Tuil, Johanna Boyé et Leslie Menahem se sont servies du rythme soutenu du roman pour produire une transposition théâtrale toute aussi enlevée et passionnante. La mise en scène de Johanna Boyé file à grande vitesse.

Eclairé magnifiquement par Cyril Manetta, l'espace de jeu (une scénographie sobre et évocatrice de Caroline Mexme composée d'un rideau de fils gris et d'une arche imposante) se transforme à vue avec une fluidité exemplaire et l'ensemble donne à cette brillante adaptation une densité rare.

Le public est littéralement happé par ce spectacle au suspense permanent d'où ressurgissent secrets et mensonges du passé. "L'invention de nos vies" est un spectacle puissant et haletant qui parle à la fois de l'identité, de l'intégration, de l'ambition et de la construction de son personnage social.

Nonobstant quelques clichés dispensables, l'histoire de Karine Tuil est bien ficelée et rend compte de l'état du monde actuel, fustigeant au passage son cynisme et le règne de l'apparence.

Johanna Boyé dirige avec brio une distribution de qualité au collectif bien huilé qui sert avec énergie l'histoire. Elisabeth Ventura est une épouse digne et combative très émouvante. Yannis Baraban compose à la fois le père aux accents tyranniques ainsi que Pierre, l'ami et mentor plein d'humanité. Il est grandiose.

Dans le rôle de l'autre Samuel, écrivain contrarié et dépressif, Mathieu Alexandre est exceptionnel. Il forme avec Nassima Benchicou, impeccable, un duo intéressant. Pour incarner la mère et le frère de Samir ainsi que d'autres personnages où ils sont également crédibles, Brigitte Guedj et Kevin Rouxel complètent efficacement la distribution.

Quant à Valentin de Carbonnières, en Samuel -Samir, il est une nouvelle fois, après "7 Morts sur Ordonnance" et "Transmission", éblouissant de talent et montre entre charme et rage toutes les nuances possibles dans la descente aux enfers de son personnage et sa métamorphose. Le comédien s'impose, rôle après rôle, comme un des plus doués de sa génération.

Un palpitant et dynamique thriller choral à ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=