Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Harvey
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  septembre 2022

Comédie de Mary Chase, mise en scène de Laurent Pelly, avec Jacques Gamblin, Christine Brücher, Pierre Aussedat, Agathe L'Huillier, Thomas Condemine, Emmanuel Daumas, Lydie Pruvot, Katell Jan, Grégory Faive et Kevin Sinesi.

Qui est donc ce "Harvey" qui a les honneurs du titre de la comédie qualifiée de loufoque concoctée par Mary Chase, journaliste américaine et auteure des années 1940-60 pour le théâtre et la littérature jeunesse ?

Révéler son identité ne constitue pas un crime de lèse majesté déflorant le point d'articulation de l'intrigue car celle-ci est annoncée in limine : Harvey est une créature invisible sortie de l'imagination du gentil quadragénaire Elwood P. Dowd revêtant la forme d'un lapin géant qu'il présente comme son ami.

Et tel le Lapin blanc aux yeux roses portant gilet et nœud papillon d'Alice au pays des merveilles qui l'amène à traverser le miroir, il constitue le véhicule par lequel ce personnage, présenté comme farfelu et lunaire, signifie son décrochage du réel et le fil rouge de la partition de Mary Chase qui aborde notamment le thème de la perméabilité de la frontière entre la normalité et la folie.

Ne supportant plus cette situation qui obère sa vie mondaine et compromet le mariage de sa fille, la soeur d'Elwood décide d'y remédier de manière radicale et sans aucun état d'âme par son internement dans un asile d'aliénés.

Dans la version française résultant de la traduction d'Agathe Mélinand, la partition de format long, près de deux heures, ressort au vaudeville par ses quiproquos en chaîne, au conte humaniste par ses considérations sous-jacentes sur le droit à la différence et la tolérance et à la farce teintée de noir pour l'approche de la thérapie des fous avec un épilogue opportuniste : mieux vaut un inoffensif marginal en liberté qu'un homme normal soumis à de potentielles pulsions furieuses.

Sans modification de son contexte spatio-temporel, elle est mise en scène de manière quasi chorégraphique par Laurent Pelly axée sur la scansion et la gestuelle de Jacques Gamblin investi du rôle principal qui, en drolatique et magistral funambule, impulse le tempo de ce débridé manège du non-sense dans lequel coexistent différents registres de jeu. dans lequel coexistents différents registres de jeu.

Celui relativement réaliste pour les personnages plutôt sensés, le jeune médecin (Thomas Condemine) l'hôtesse d'accueil (Katell Jan), l'infirmier gros bras (Grégory Faive), la femme de la bonne société (Lydie Pruvot), la nièce (Agathe L'Huillier) et le chauffeur de taxi (Kevin Sinesi).

Pour les autres, la soeur, le mandarin psychiatre et l'avocat de la famille, tous trois superbement campés respectivement par Christine Brücher, Pierre Audessat et Emmanuel Daumas, celui du burlesque comique qui sied à leur allure de toons, non ceux dysnesiens mais celle des inquiétantes figures des films d'animation expressionnistes.

Une interprétation au cordeau pour un excellent spectacle au charme certes désuet mais roboratif par son grain de folie et de poésie.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=