Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mordew
Alex Pheby  (Editions Inculte)  septembre 2022

Avec Mordew, le nouvel ouvrage d’Alex Pheby, je dois bien avouer que je me suis embarqué dans un style littéraire que je connais peu et que je n’apprécie pas plus que cela, la dark fantasy. Mais bon, une réception non prévue au courant de l’été, une couverture intrigante, une maison d’édition qui publie Alan Moore et un livre traduit par Claro ne pouvaient que me pousser à m’aventurer dans ce Morbew.

Morbew est le premier volet d’une trilogie à venir intitulée "Les cités de la trame", il a connu un énorme succès, tant en Angleterre qu’aux USA, il est aussi en cours de traduction dans plusieurs pays. Alors je me suis lancé dans Morbew, sans véritables attentes, et sans vraiment savoir où j’allais.

Ce roman ambitieux narre les aventures d’un jeune garçon, Nathan Treeves, né dans les bas-fonds de l’énigmatique Mordew, qui se découvre d’étranges pouvoirs (dont celui de la Foudre, sorte d’étincelle qui jaillit de lui quand il sort de ses gonds et peut réduire en cendres tout ce qui s’interpose). Sorte d’anti-Harry Potter, le jeune Nathan qui, au début du roman, tente de sauver son père souffrant d’une horrible maladie (des vers pulmonaires…), va se lier d’amitié avec une bande de jeunes voleurs planquant dans les égouts avant de retourner sa veste et de conclure un accord avec "le Maître", sorte de démiurge faussement philanthrope qui règne sans partage sur l’industrieuse cité de Mordew, où les larmes des enfants servent de noirs desseins.

Comme je m’y attendais, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire et je dois avouer ne pas avoir été autant conquis que lors de la lecture de Jérusalem d’Alan Moore. Maintenant, il est évident que les amateurs de dark fantasy vont totalement se retrouver dans l’ouvrage d’Alex Pheby car ils sont habitués à côtoyer des chiens qui parlent, des créatures ni mortes ni vivantes, des oiseaux de feu, un homme qui voit par le nez. Autant dire qu’Alex Pheby ne manque pas d’imagination et que son ouvrage en témoigne parfaitement.

Le livre est ambitieux, c’est une évidence et le projet de trilogie fait qu’il se construit sur deux autres tomes à venir, ce qui explique peut-être les nombreux détails que l’on trouve dans ce premier tome ainsi que les nombreux personnages (aussi étranges les uns que les autres d’ailleurs). A cela s’ajoute un glossaire important en fin d’ouvrage qui nous explique de nombreuses choses (à lire au fur et à mesure de la lecture de l’ouvrage à mon avis).

Je pense être passé à côté de nombreuses choses dans ce roman mais pour autant la ville de Mordew reste totalement fascinante, marqué par sa dimension extrêmement sombre et sa violence. Le monde qui tourne autour de cette cité n’en est pas moins incroyable non plus. J’ai compris aussi en lisant cet ouvrage que la dark fantasy pouvait aussi prendre des dimensions politiques et sociales très pertinentes. C’est au final je pense un ouvrage qui doit et qui mérite d’être lu plusieurs fois (de mon côté, je n’ai pas forcément le temps car j’ai d’autres lectures prévues) pour bien appréhender l’ensemble du texte proposé par Alex Pheby. Espérons au passage que le second tome arrivera vite pour rester dans l’ambiance avant sa lecture.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=