Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un bon indien est un indien mort
Stephen Graham Jones  (Editions Rivages)  septembre 2022

Voilà une belle découverte que cet ouvrage de l’auteur Stephen Graham Jones au titre un peu provocant qui ne peut laisser indifférent. Stephen Graham Jones est un écrivain et universitaire originaire de la tribu des Pikunis dont l’œuvre est composée d’une vingtaine de romans et nouvelles dans le courant de la renaissance amérindienne.

Il publie son deuxième roman en France, Un bon indien est un indien mort après avoir été récompensé par de nombreux prix aux Etats-Unis. Salué par le maître Stephen King mais aussi par Tommy Orange, autre auteur amérindien, son ouvrage est un mélange d’humour et de visions horrifiques.

Le roman nous raconte l’histoire de quatre amis d'enfance ayant grandi dans la même réserve amérindienne du Montana qui sont hantés par les visions d'un fantôme, celui d'un caribou femelle dont ils ont massacré le troupeau lors d'une partie de chasse illégale dix ans auparavant. Tour à tour, ils vont être victime d'hallucinations et de pulsions meurtrières, jusqu'à ce que l'entité vengeresse s'en prenne à la fille de l'un des chasseurs.

"Un indien a été tué lors d’une dispute devant un bar", voilà la phrase qui ouvre le roman de façon plutôt anodine alors que rapidement les pages suivantes vont nous raconter que cet évènement, ce crime témoigne d’une violence et d’une monstruosité pas si banale que cela.

Car c’est bien de racisme que témoigne ce crime mais ce ne sont pas seulement des hommes qui y ont participé, mais aussi des créatures qui vont donner à l’ouvrage une dimension surnaturelle. Une terrible vengeance commence à s’abattre sur ces jeunes qui ont fait l’erreur de tuer une femelle caribou enceinte. Une vengeance qui agit de façon sournoise, sans dire d’où elle vient pour dévoiler une intrigue dans le livre servie par de nombreuses fausses pistes qui fonctionnent parfaitement.

Et en même temps, au-delà de l’intrigue concernant la colère des caribous à l’égard des hommes se greffe l’histoire de Denorah, une jeune fille particulièrement douée pour le basket qui s’apprête à jouer le match de sa vie.

L’ouvrage est aussi un livre sur la situation des Amérindiens, sur leurs difficultés, sur leur volonté de faire perdurer leur culture aux Etats-Unis. Et c’est bien là l’intelligence de ce livre que d’utiliser un roman horrifique et surnaturel reposant sur la mythologie indienne pour nous exposer une critique des conditions de ces Amérindiens aux USA. Ce n’est donc pas seulement un roman d’horreur que nous propose l’auteur mais aussi un roman à la dimension sociale indéniable. Un roman sur la famille aussi, sur l’amour et l’amitié.

Alors voilà, Un bon indien est un indien mort est un livre assez génial, dans sa construction et dans la manière prise par l’auteur pour dénoncer la situation des Amérindiens aux Etats-Unis. On se retrouve facilement embarqués dès les premières pages, plongés ensuite dans l’hémoglobine qui dégouline des pages, façon Stephen King, pour une lecture qui n’en reste pas moins très agréable. Une véritable réussite littéraire et un ouvrage au passage avec une très belle couverture.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=