Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sur la voie royale
Théâtre 14  (Paris)  octobre 2022

Monologue dramatique d'après le texte d’Elfriede Jelinek, mise en scène de Ludovic Lagarde, avec Christèle Tual et Pauline Legros.

En tenue de ville la comédienne Christèle Tual s'assied sur une chaise tulipe blanche seul élément mobilier du dispositif scénique en forme de white box conçu par Antoine Vasseur.

Et, après le juste silence de concentration, elle dispense un monologue au format long mis en scène par Ludovic Lagarde dans le registre du flow théâtral avec la composition musicale éthérée de Wolfgang Mitterer.

Une incontestable performance introduite par un prologue radicalement rageur évoquant une enfance brisée par la maltraitance psychologique dans une famille dysfonctionnelle avec deux parents toujours haïs à défaut de résilience.

Cette situation est celle qui a été vécue par Elfriede Jelinek, écrivaine et dramaturge autrichienne récipiendaire du Prix Nobel de littérature 2004, qu'elle met en résonance avec l'épisode biblique du sacrifice du fils unique demandé par Dieu à son père Isaac pour tester sa foi mais dont le bras meurtrier a été arrêté par l'archange Gabriel.

Mais point d'ange pour elle dans son passé ni de présence de cette salvatrice créature céleste dans le monde contemporain dans un opus, écrit à chaud après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, et considéré comme un pamphlet dénonciateur des dérives du pouvoir et de la violence mortifère annonciatrice d'une inéluctable apocalypse.

Dans sa traduction française sous le titre "Sur la voie royale", et tel qu'il résulte de l'adaptation opérée par Ludovic Lagarde, avec la collaboration à la dramaturgie de Pauline Labib-Lamour, le texte se présente comme une litanie de proférations, imprécations et anathèmes sur les sujets socio-politiques actuellement en houleux débats conflictuels.

Et son propos philosophico-politique autour du ressassement des thèmes et concepts du sens de la vue, et son corollaire d'aveuglement au soutien du déni du réel, et de la vision, dans sa définition liée au projet non seulement politique ontologique comme dans celle du voyant-augure, s'ordonne sous obédience du tragique antique mais avec la pratique usuelle d'Elfriede Jelinek de déconstruction des mythes pour y substituer sa mythologie personnelle.

Ce qui confère au spectacle une inquiétante étrangeté exacerbée par la mise en scène de Ludovic Lagarde.

En effet, la partition se décline formellement par la caricature grotesque de plusieurs personnages réels, au demeurant jamais nommés à l'exception d'une terminologie générique, celle de "Roi", ou fictifs, mais néanmoins identifiables et dont la primeur doit être laissée au spectateur, apparaissant par travestissement à vue de l'officiante grâce à l'intervention technique de la maquilleuse et habilleuse Pauline Legros et, ponctuellement, un masque réalisé par Cécile Kretschmar.

Et Christèle Tual la porte de manière époustouflante. Du grand art.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=