Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ossip Zadkine - Une vie d’ateliers
Musée Zadkine  (Paris)  Du 11 novembre 2022 au 3 avril 2023

Pour sa rentrée muséale, le Musée Zadkine présente l'exposition "Ossip Zadkine - Une vie d’ateliers" dédiée au sculpteur qui fut le maître du lieu alors sa maison-atelier principale sise rue d'Assas à Paris et pour laquelle l'année 2022 marque le quarantième anniversaire de son élection en musée de la Ville de Paris.

Les commissaires Cécilie Champy-Vinas, directrice de de musée, et Pauline Créteur, chargée de recherches à la Bibliothèque nationale de France, ont donc choisi de dérouler les grandes étapes chronologiques et stylistiques de l'artiste de manière chronologique au fil de ses résidences.

Et, indiquent-elles, dans "l’esprit d’atelier" avec une sélection d'une centaine de ses oeuvres, statuaire et dessins, et celles de son épouse, la peintre Valentine Prax à l'esthétique cubisante et dont la particularité tenait à la pratique de la peinture sur verre, et leur mise en regard avec des photographies d'archives à la présentation inédite.

Ossip Zadkine, d'atelier en atelier

L'exposition retrace l'évolution de l'oeuvre d'Ossip Zadkine, figure majeure de la sculpture moderne, au fil de son travail dans les différents ateliers occupés depuis son arrivée en Paris en 1910.

Des premiers, dont la célèbre Ruche, situés dans le cosmopolite quartier Montparnasse foisonnant lieu de création des avant-gardes artistiques à la pérenne maison-atelier parisienne, que Zakine qualifiait de "la folie d'Assas" en en référence au charme du lieu avec jardin, en passant par un atelier dans le Quercy après la Première guerre mondiale, ceux de l'exil aux Etats Unis lors de la seconde et la résidence secondaire aux Arques également devenue musée.

Photographie de Daniel Fresnay (1965) - "Autoportrait" (1960)

Et l'atelier non seulement comme lieu géographique mais comme espace d'autoconstruction de l'artiste, un artiste qui, dès ses débuts, avait conscience de son état et prisait la représentation de soi et de son oeuvre dans une posture frontale ainsi que le montre la photographie retenue pour l'affiche.

Après avoir proposé un triptyque thématique* sur le thème des matérialités créatrices de Zadkine, et une exposition sur son néo-primitisvme"L’Ame primitive", le Musée Zadkine propose une approche synthétique de l'évolution stylistique, de celle la technique (taille directe, fonte, modelage et dorure) et la diversité des matériaux utilisés (bois, pierre, métal, plâtre, terre) résumée dans "la forêt de sculptures" présentée dans l'atelier du jardin.

"Torse violoncelle" - "Diane" - "L'Oiseau d'or" - "Petite constrcution" - "Bois inachevé" - "Le Belle servante" - "Démeter ou Pomone"

Ainsi, structuré en trois étapes significatives, le parcours de cette oeuvre centrée sur la figure humaine est introduit avec les premières oeuvres sous influence de l'art de l'icône du pays natal ("Tête d'homme" - "Masque"), puis du primitivisme avec les têtes en pierre ("Tête héroïque - "Tête de jeune fille") avec les grandes sculptures repertoriées sous le générique "les bois" qui se présentent comme des troncs monolithiques et statiques dans lesquels sera ensuite inscrite une esquisse de mouvement dans la cadre d'un intermède de géométrisation cubiste ("Musicienne").

"Torse d'Hermaphrodite" - "Vénus cariatide" - "Hermaphrodite" Valentine Prax "La Musique" - "Musicienne" - "Tête d'homme" - "Masque"

Avant la représentation figurative en pied avec une complexification des formes sous influence explicite de la statuaire gréco-romaine tant pour la forme que la thématique mythologique avec les grandes figures en pierre dont l'emblématique "La Grande porteuse d'eau") et les pièces en bronze de dimension plus petite avec le vêtement en drapé.

"Feme assise" - "Les Ménades" - Valentine Prax "L'Enlèvement d'Europe" - "Femme à l'oiseau" - "Laocoon"

La Seconde guerre mondiale, avec ses stigmates du désastre et de l'horreur, a profondément marqué Zadkine avec en acmé le monument "La Ville détruite" commande de la ville de Rotterdam représentant l'Humanité comme un orant au corps cassé, à tête hurlante et aux bras tendus vers le ciel.

Le modelé en ronde-bosse est remplacé par des formes aigues et acérées, parfois enchevêtrées dans une esthéique plastique qualifiée d'expressionnisme baroque.

"Les Mains végétales"- "La Forêt humaine" encre et bronze -"Les Lutteurs"

Dans l'atelier en regard de l'ultime bois monumental "Prométhée" qui renoue avec le lyrisme néo-grec et la figure du héros, sont présentés quelques objets personnels dont le morceau de bois trouvé dans un sac de charbon qui inspirera "Orphée" dont une épreuve, avec de nombreuses autres, est installée dans le jardin telle une exposition en plein air.

En préambule à la visite à voir en vidéo :
l'interview d'Ossip Zadkine dans l'atelier rue d'Assas en 1956
Ossip Zadkine dans son atelier des Arques en 1965
la visite virtuelle de l'atelier-musée
et en savoir plus sur la Collection du Musée Zadkine

et la poursuivre en découvrant les sculptures en bronze installées dans l'espace public parisien.

 

* "Etre pierre" - "L'instinct de la matière" - "Le Rêveur de la forêt"
** "L’Ame primitive"

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Zadkine à Paris
Le site afficiel du Musée Zadkine aux Arques

Crédits photos : © MM
avec l'aimable autorisation du Musée Zadkine


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=