Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un paradis en enfer
Rebecca Solnit  (Editions de l'Olivier)  février 2023

Un petit nouveau vient d’arriver le mois dernier dans la collection "Les feux" des éditions de l’Olivier avec l’ouvrage Un paradis en enfer de Rebecca Solnit. Rebecca Solnit est une des intellectuelles américaines contemporaines les plus influentes. Son œuvre est en cours de publication aux éditions de l’Olivier avec notamment cet ouvrage qui a été écrit en 2010, toujours d’actualité.

Quand on lit Un paradis en enfer, on y voit l’une des réponses les plus intelligentes aux questions angoissantes qui nous taraudent aujourd’hui. L’espoir est devenu une denrée de plus en plus rare. La guerre fait rage dans des endroits que l’on pensait en paix. Le terme pandémie est véritablement entré dans notre vocabulaire et on s’est habitués à un nombre quotidien des morts dans tous les pays, relayés sur les chaînes d’informations en continu.

Jour après jour, on constate les ravages de la folie des hommes. Impuissants, on en devient même spectateurs de nos propres chutes. De nombreuses questions se posent. Comment garder foi en l’humanité ? Comment conserver la force de vivre en ces temps si sombres ?

Ainsi Rebecca Solnit s’intéressait déjà à ces problèmes il y a plus de dix ans. Elle fait le choix de partir de catastrophe bien réelles (tremblement de terre qui détruisit San Francisco au début du 20ème siècle, les attentats du 11 septembre 2001, l’ouragan Katrina) pour y chercher le moindre éclat de lumière. Elle évoque ainsi la solidarité, la fraternité, les actes politiques et humains qui ont permis à notre civilisation de ses relever. Elle pose un autre regard, résilient et lucide sur notre monde.

Rebecca Solnit était une optimiste en 2010, elle nous le disait en continuant à entrevoir la possibilité d’un paradis en enfer, en croyant en notre capacité à réagir avec créativité et compassion quand la détresse frappe aveuglement.

L’ouvrage est relativement dense, la préface révisée nous annonce d’emblée que le paradis a disparu et que l’on pourrait aujourd’hui inverser le titre. Ce qu’elle nous dit du séisme de San Francisco est vraiment très intéressant. Un évènement moins connu, intervenu à Halifax en decembre 1917, pendant la Première Guerre mondiale, nous offre une analyse très pertinente s’appuyant sur la sociologie, montrant des conclusions totalement opposées concernant la violence et la nature humaine que l’on se situe du côté des réactionnaires ou des révolutionnaires.

Les bombardements sur Londres en 1940 nous permet de voir les différents comportements en temps de guerre qui se sont accompagnés d’un atténuement des clivages sociaux. Le séisme de Mexico en 1985 nous montre comment les Mexicains se sont découverts et comment ils ont pris conscience qu’il était puissant par rapport à leur gouvernement, incapable de gérer la crise. Le séisme de Lisbonne en 1755 est aussi connu pour avoir eu un retentissement politique considérable, montrant aux populations que cela n’était pas forcément venant de la colère des dieux.

Et puis évidemment, la fin de l’ouvrage, centrée sur New-York, sur les attentats du 11 septembre est passionnante à lire. Une fois encore, on comprend en quoi cette catastrophe a eu une portée internationale immédiate mais surtout en quoi cet évènement fut aussi une catastrophe locale. Elle montra aussi le besoin d’aider, l’affirmation d’une communauté.

L’ouvrage traite aussi d’autres catastrophes comme Katrina qui eut plus d’effets sur l’administration Bush que les attentats du 11 septembre. L’histoire de toutes ces catastrophes révèle au final que l’homme se retrouve le plus souvent en quête d’un sens à donner à son existence. Elle nous montre capables d’altruisme, d’entraide quand il s’agit de répondre à une exigence urgente. Elle montre aussi que très souvent les catastrophes menacent les élites car le pouvoir revient souvent à ceux qui sont sur le terrain. Enfin, elles montrent qu’il est nécessaire de réfléchir à une nouvelle société.

Une fois encore, Rebecca Solnit nous propose un ouvrage profondément intelligent, pertinent dans ses analyses, s’appuyant sur des exemples précis. Il confirme le talent de Rebecca Solnit et sa place prépondérante aux Etats-Unis.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Souvenirs de mon inexistence" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Rebecca Solnit


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=