Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le passager
Cormac McCarthy  (Editions de l'Olivier)  mars 2023

Voilà sûrement l’une des publications les plus attendues de ce début d’année 2023 que celle d’un des plus grands auteurs américains, en l’occurrence le génial Cormac McCarthy. Seize ans après La route, il est donc de retour avec deux romans, Le passager (qui vient donc tout juste de sortir) et Stella Maris (qui sortira en mai prochain) formant une seule et même histoire.

Du haut de ses 90 printemps, l'auteur américain réussit toujours à nous surprendre par son audace et sa virtuosité toujours bien présente dans ses écrits. Il reste bien l’un des romanciers les plus singuliers de notre temps, Le passager en est la preuve parfaite et sa lecture nous donne déjà terriblement envie d’avoir entre les mains Stella Maris.

Avec Le passager, c’est donc la première partie d’un dyptique crépusculaire que nous propose l’auteur américain. L’attente fut longue certes, plus de 8 ans puisque le passager fut annoncé aux Etats-Unis en 2015 mais retardé car l’auteur souhaitait terminer son complément Stella Maris pour publier les deux en même temps.

Il faut bien dire après avoir lu l’ouvrage que cela valait le coup d’attendre car l’histoire d’amour particulière et tragique que nous propose l’auteur est somptueuse. Le héros, un plongeur, découvre l’épave d’un avion abîmé dans le golfe du Mexique. Pas de boîte noire retrouvée et un passager manque à l’appel. Des hommes cherchent à savoir ce qu’il sait de cette histoire d’avion, ce qui le pousse à fuir.

Bobby Western, le héros, est un mathématicien et un physicien, deux disciplines qu’il a abandonnées après un deuil inguérissable, celui de sa sœur Alicia, l’amour de sa vie, qui a mis fin à ses jours quand il était dans le coma suite à un accident. Grande mathématicienne de renommée mondiale ne s’était pas remise de l’accident de son frère et de son amour impossible, puisque incestueux.

L’auteur nous fait donc suivre les déambulations du frère, ses errances, hanté par le souvenir de sa sœur pour lequel il a un immense sentiment de culpabilité. On le retrouve sur la route, attablé au comptoir de bars et fréquentant des hôtels miteux. Entre ces errances, McCarthy revient sur le personnage d’Alicia au travers de chapitres écrit en italique qui reviennent sur ses problèmes psychiatriques (elle fut internée à Stella Maris, un hôpital psychiatrique), elle, la schizophrène hantée par des créatures qui passent leur temps à lui poser des questions ou lui faire des reproches. Cela offre à l’auteur la possibilité de nous prouver ses talents pour les dialogues tout en traitant aussi de faits de sociétés ou de parties de l’histoire de l’Amérique.

Qu’il nous parle des théories de la physique quantique, de la conception de la bombe atomique aux cités d’Oppenheimer ou des différentes théories de complots concernant l’assassinat du président Kennedy, c’est toujours un bonheur de lire McCarthy.

Roman noir, histoire d’une passion, le passager est aussi une parabole sur le déracinement de l’homme moderne. Tout est beau dans ce livre, de la couverture jusqu’à la dernière ligne du texte. Le lecteur se retrouve happé dès les premières pages, même totalement envoûté par le texte. Mon regret est peut-être de ne pas avoir attendu la sortie du deuxième livre pour lire les deux dans la foulée.

Mais tant pis car Le passager fait partie de ces livres que l’on sait que l’on relira forcément un jour ou l’autre. Une autre nouvelle lecture apparaît évidente dès la fin du livre. On ne peut que vouloir replonger dans la fougue de ce nonagénaire incroyable, dans ses histoires intenses et tragiques qu’il associe à des connaissances et des réflexions pertinentes.

Le passager est un roman qui marque, de ceux qu’on n’oublie pas. C’est évidemment le grand livre à lire de ce début d’année qui prouve que la littérature est un formidable vecteur d’émotions quand elle est faite avec talent.

Immense merci aux éditions de l’Olivier pour cette publication qui fera date et au traducteur de l’ouvrage, Serge Chauvin pour son travail remarquable autour de cet ouvrage tout simplement bouleversant.

Vivement l’arrivée de Stella Maris maintenant, dont je ne vais pas manquer de vous parler au moment de sa sortie.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Cormac McCarthy


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=