Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 54 Nude Honeys - A Brand - HellBoys
La Maroquinerie  (Paris)  24 avril 2006

Un concert à La Maroquinerie en cache souvent deux autres… Tel est le cas ce soir, puisqu'en plus des 54 Nude Honeys (en tête d'affiche) sont programmés les HellBoys et A Brand…

HellBoys, chemises léopard vêtus, sont aux nombres de cinq.

Cinq garçons dans le vent, non dépourvus d'humour et dont le rock, aux accents très 50's, affublés d'une énergie sympathique et joviale !

Le chanteur, convie le public (encore clairsemé à cette heure) à se rapprocher de la scène comme pour réclamer plus de chaleur, plus de proximité.

Bon numéro, bonne musique ! D'ailleurs les spectateurs réagissent avec entrain et commencent à s'agiter ci et là… L'ambiance monte, bon enfant, sur le son des guitares électriques ! Le temps d'enchaîner quelques morceaux et les HellBoys laissent la place aux suivants…

Autres garçons, cinq autres diables également dans le vent : A Brand !

Alignés en bord de scène, y compris le batteur qui a fait rapprocher du public ses caisses et ses cymbales, les gars de A Brand sont belges et ont par quelques aspects l'allure d'un Boys Band ! (Ils chantent à quatre voix et en simultané…)

Mais, la comparaison s'arrête là car l'énergie est d'appartenance résolument rock. De belles harmonies, de bons rythmes : le public est conquis.

Mais, véritable rendez-vous de la soirée, les 54 Nudes Honeys entrent en scène deux heures après le début de la soirée…

Et, je tiens à le signaler, cher lecteur non averti, nuls mots ne sauraient remplacer ce que nous avons vu ce soir ! Les aficionados le savent déjà (ils sont nombreux ce soir à se serrer dans l'antre de La Maroquinerie) : les 54 Nudes Honeys ça déménage !

Imaginez trois japonaises affublées de bottes noires et panoplies vinyls hyper mini-sexy bondissant sur la scène avec leurs guitares et leurs basses à 1450 volts !

Un public branché et survolté réceptif à 200% ! Des textes "braillés" en japonais à la façon punk ! Un batteur androgyne rallié au groupe prêt à faire exploser sa batterie !

Une salle surchauffée qui pogotte à qui mieux-mieux ! Outre le style sexy en diable qui rallie immédiatement le public du côté des tout-à-fait-totalement-conquis (80% du sexe fort !), le son est là !...

Et l'énergie qui s'en dégage est radicalement euphorisante !! La chanteuse, enragée, manie le micro comme un Iggy Pop "englamouré" et on se prend à rire tellement les pin-up déjantées en font trop et tellement bien ! À couper le souffle ! Une télé transportation au pays des mangas, mais en live !...

Au terme d'une heure et demie de concert non-stop, la chanteuse se jette dans la foule comme pour parachever le show ! Les loups dans la fosse stoppent le pogot, façon gentlemen, pour faire corps autour de la diablesse tout en maintenant une distance d'usage !...

On ne saurait que vous conseiller d'y foncer ! Ca tombe bien les 54 Nude Noneys sont en tournée dans toute la France !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

54 Nude Honeys en concert au Festival Garorock 2006 (vendredi)
54 Nude Honeys en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
54 Nude Honeys en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (jeudi)

En savoir plus :

Le site officiel de 54 Nude Honeys

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of indie)


IC         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=