Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Histoire économique de la France
Charles Serfaty  (Editions Passés Composés)  janvier 2024

Je dois avouer ne pas avoir beaucoup de connaissances dans le domaine économique, y préférant largement l’histoire et la géographie. Pourtant, je ne suis pas inintéressé par cette discipline, encore plus quand on y ajoute une dimension historique comme c’est le cas pour le nouvel ouvrage de Charles Serfaty, qui ouvre les nouvelles publications de l’année 2924 aux éditions Passés Composés.

Charles Serfaty est un ancien élève de l’ENS, diplomé de l’ENSAE et docteur en économie du MIT. Il est économiste à la Banque de France et enseigne à l’école d’Economie de Paris. Histoire économique de la France (De la Gaule à nos jours) est son premier ouvrage.

Charles Serfaty a réécrit l’histoire de France à partir de données neuves, ne prenant aucune doctrine pour acquise. Le résultat est plein de surprises et de paradoxes en ce qu’il corrige des idées reçues et combat nombre de clichés. Les Gaulois de Vercingétorix avaient, par exemple, un niveau de vie proche de celui des Romains?; le Moyen Âge, loin de sa mauvaise réputation, a été une époque de croissance, où les villes et le commerce ont crû et où la population a atteint un niveau inédit. Les innovations, comme la poudre à canon ou l’imprimerie, se sont développées en France et en Europe parce qu’il existait une demande de livres et d’armes, et non l’inverse.

Sous Louis XIV, le royaume n’était ni plus riche ni plus peuplé que sous Saint-Louis, même si le roi était plus puissant. La France a connu une croissance rapide au XIXe siècle tout en demeurant une économie rurale. Et malgré cela, avant la mécanisation de l’agriculture dans les années 1950, elle n’a jamais dégagé de surplus agricole régulier. Le constat de l’auteur est sans appel. Cas unique au monde : la France a été le pays le plus puissant d’Europe à plusieurs reprises sans que son économie soit forcément performante. La prospérité n’a jamais été la condition de la gloire et de l’influence, et la qualité de vie des Français augmentait quand déclinait le pouvoir des rois.

C’est donc une histoire économique sur la longue durée que nous propose Charles Serfaty. Une histoire économique qui nous fait voyager dans le temps, qui nous prouve au passage qu’il est possible de joindre avec simplicité (de compréhension) Histoire et économie au travers d’un livre accessible à tous.

L’ouvrage nous permet d’identifier et de comprendre les continuités et les ruptures économiques au fil de notre histoire. On comprend pourquoi Paris est devenu notre capitale alors que sa position géographique sur notre territoire ne la prédisposait pas à l’être. On en apprend aussi beaucoup sur l’importance de la viticulture dans notre société, activité agricole qui remonte à une période très lointaine. L’ouvrage nous montre aussi comment se façonnent nos paysages, notamment au travers des grands défrichements du Moyen Age, période qui voit au passage nos villes se dynamiser fortement.

L’ouvrage nous permet aussi de pouvoir comparer notre histoire économique à celle de l’Angleterre, pays réputé pour avoir toujours été en avance sur nous en matière économique, notamment lors des révolutions industrielles. L’auteur nous explique que la France comblera son retard au 20ème siècle. On se rend compte alors que l’Etat joue un rôle important dans l’économie française, depuis bien longtemps déjà (avec la centralisation étatique) et que c’est lui aussi qui impulse la liberté économique (ce qui peut paraître surprenant).

Ce premier ouvrage de Charles Serfaty est donc vraiment passionnant à lire. Il n’est pas un ouvrage dans lequel on va retrouver une litanie de chiffres et de données économiques. Il est au contraire une fresque totale et unique en son genre, par un des économistes les plus prometteurs de sa génération. L’année 2024 commence fort bien pour les éditions Passés Composés avec cette publication de grande qualité qui en appelle bien d’autres à venir. Nous en reparlerons bientôt.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 avril 2024 : Des beaux disques, des beaux spectacles, une belle semaine

On fait le plein de découvertes cette semaine avec des tas de choses très différentes mais toujours passionnantes. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Génération (tome 1)" de Ambre
"Out" de Fishtalk
"Take a look at the sea" de Fontanarosa
"Venus rising" de Trio SR9 & Kyrie Kristmanson
"Perpétuel" de Vesperine
"Liminal status" de Watertank
"The great calm" de Whispering Sons
"Keep it simple" de Yann Jankielewicz , Josh Dion & Jason Lindner
Quelques nouveautés en clips avec Isolation, Resto Basket, Greyborn, Bad Juice, Last Temptation, One Rusty Band, We Hate You Please Die
nouvel épisode du Morceau Caché, consacré à Portishead
et toujours :
"Kit de survie en milieu hostile" de Betrand Betsch

"Let the monster fall" de Thomas de Pourquery
"Etat sauvage" de Chaton Laveur
"Embers of protest" de Burning Heads
"Sin miedo" de Chu Chi Cha
"Louis Beydts : Mélodies & songs" de Cyrille Dubois & Tristan Raës
"Arnold Schönberg : Pierrot lunaire" de Jessica Martin Maresco, Ensemble Op.Cit & Guillaume Bourgogne
"C'est pas Blanche-neige ni Cendrillon" de Madame Robert
"Brothers and sisters" de Michelle David & True Tones
"Prokofiev" de Nikita Mndoyants
"Alas" de Patrick Langot, Alexis Cardenas, Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler
"Symptom of decline" de The Black Enderkid
"Tigers blood" de Waxahatchee
"Not good enough" de Wizard

Au théâtre :

les nouveautés :

"Sonate d'automne" au Théâtre Studio Hébertot
"Frida" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

"Preuve d'amour" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"Après les ruines" au théâtre La Comète de Chalons En Champagne
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?" au Théâtre du Guichet Montparnasse
"Royan, la professeure de français" au Théâtre de Paris
Notes de départs" au Théâtre Poche Montparnasse
"Les chatouilles" au Théâtre de l'Atelier
"Tant que nos coeurs flamboient" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
zt toujours :
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=