Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alain Chamfort
Point Éphémère  (Paris)  jeudi 6 juin 2024

Une structure tout en ciment, brutaliste dirait un architecture, sur les quais du canal Saint-Martin, à proximité des points de deal de crack de Stalingrad, le Point Éphémère est une petite salle rock parisienne à l'énergie électrique. Mais ce soir, les colosses de la sécurité n'ont pas l'air stressés devant l'afflux de quinquas et de sexagénaires venus applaudir Alain Chamfort qui, dernièrement, est passé sur divers plateaux de la petite lucarne pour dire qu'à 75 ans, il raccrocherait les gants après cette tournée.

Alain Chamfort, c'est un peu notre Brian Ferry de chez Félix Potin. On a l'impression de le connaître depuis toujours, à l'aise sur les plateaux de Maritie et Gilbert Carpentier, à Champs-Elysées accueilli par Michel Drucker, souriant mais un peu réservé, familier mais sans familiarités. Il était et restera pour l'histoire un chanteur de variété, mais dont les mélodies ont toujours été ciselées, qui chante avec une délicatesse presque féminine des textes où les sous-entendus sont autant de clins d'œil complices à l'auditeur attentif.

Entouré de jeunes musiciens très bons et très à l'écoute, mais qui néanmoins tapaient fort, Alain Chamfort a donné un concert presque rock, exempt de nostalgie, où le plaisir immédiat primait. Il a alterné les tubes ("La fièvre dans le sang", "Comme un géant", "Clara veut la Lune"...) avec des morceaux de son dernier EP, L'Impermanence, réalisé avec Sébastien Tellier.

Aux claviers, ou debout ondulant derrière son micro, tout de noir vétu, veste en cuir, lunettes de soleil et cravate étroite, sa silhouette rappelle celle d'un autre chanteur de variété un peu plus jeune, Etienne Daho. Parfois un départ de chanson n'est pas tout à fait calé, un refrain un peu oublié, mais le groupe est solide en arrière et c'est un concert rock, donc Alain Chamfort se lance. "C'était soit les petits clubs, soit les stades" dira-t-il pour présenter cette tournée alors qu'on l'a connu plus habitué des scènes de théâtres à l'italienne. Il s'agace avec humour d'un spectateur qui passe son temps à filmer le concert, "Profitez plutôt du moment présent !". "Rendez-Vous Au Paradis", dans la salle on sait tous que ça se rapproche.

À la fin du premier rappel, pendant "Manureva", le public chante en chœur et Chamfort semble alors heureux comme un gosse. En ultime rappel, seul au piano, il interprète "La Grâce", qui sera peut-être sa chanson d'adieu à la scène. Mais nous, on espère que non.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Alain Chamfort
Alain Chamfort en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Alain Chamfort en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
L'interview de Alain Chamfort (mercredi 17 février 2016)

En savoir plus :
Le Soundcloud de Alain Chamfort
Le Facebook de Alain Chamfort

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=