Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shout Out Louds
Howl Howl Gaff Gaff  (Capitol Records / EMI)  janvier 2006

J'ai toujours eu horreur des grandes chaleurs estivales, les 30° bien tassés, les journées à crever au soleil un verre de limonade poisseux dans les mains.

C'est le temps de tous les interdits : prohibition des vestes en velours noir, de l'alcool avant 19 h, des longues marches dans la ville en quête de on ne sait quoi, des discussions qui demandent à réfléchir...

Et c'est sous ce feu que les mégots de cigarette tombés à terre telles des douilles sèches, brûlant la bouche et la gorge dans une dernière projection de fumée. Fumer n'est même plus un plaisir, surtout quand on se brûle à tous les coups à grand renfort de zippo dont on ne voit plus la flamme. Bref, l'enfer est sur terre. Alors il faut vivre la nuit, devenir un véritable vampire, pestant sur le soleil dès les 5h40 du matin, les Ray Ban mercure déja sur les yeux.

Et tout les ans le même souci : que peut-on écouter dans cette fournaise ? Quelle musique peut encore faire vibrer un corps mort par la chaleur ? Moi on me propose Shout Out Louds, album suédois sorti à la fin de l'hiver.

Quand toute personne censée préférer de la musique grasse jouée par des filles à gros nichons coincées dans de petits bikinis, on me propose la pâleur de la Suéde, les beautés à peau laiteuse et les regards amoureux sur la place de Bruges. Et dès la pochette on sait que l'on va devoir ressortir du placard tout ce que l'on avait ranger pour l'été : l'urbanisme, les voix torturéesr, les ambiances opaques, le romantisme... Tout ça on le sait, les couleurs de la pochette le crient : crème, vert et noir.

Et l'album commence, l'album au nom bizarre : Howl Howl Gaff Gaff. Et ça commence par un bruitage, celui que l'on trouve dans tout les jeux vidéo de course automobile: "tim tim tiiimmm". Et puis la, grosse basse et petite guitare, comme sur le deuxième album des Strokes, "Room of Fire". Chanson dans l'esprit "The End As No End" mais avec la voix d'un Robert Smith jeune et Pop. Le Robert Smith de "Kiss me Kiss me" quoi! Une voix en éclat de verre qui chante de vraies paroles (pour une fois) : "I'm Kind Of Tired/ Caus You Would'nt Let me Sleep Last Night/ I'm a Reasable Men/ But I can't Beleve what's on Your Mind...".

Et l'album est comme cela, très déprimant tout en étant pop. Déprimant et peut être un peu trop, disons que on se laisse facilement aller au fil des chansons, des chansons qui ne laisse aucun espoir. C'est la douce dépression, celle qui hante les films de Sofia Copola.

Shout Out Louds sera la musique de votre rupture estivale 2006, de cette musique que l'on écoute la tête posée contre la vitre d'un train, la lumière pâle frappant le visage, le paysage défilant devant des yeux sans vie, la pupille reflétant les derniers fragments de nature vierge... c'est l'expression d'un sentiment fort, monté par la retenue.

Alors se sont toujours les mêmes images qui reviennent à la charge, les mélodies enfantines, le bercement, la protection qu'offre la bulle musicale, des choses très agréables qui peuvent lasser au bout de cinq morceaux. Jamais désagréable, on peut juste avoir envie d'autre chose, de se faire un peu plus percuter sur cette musique.

Il faut écouter Shout Out Louds petit à petit pour vraiment l'apprécier, placer leurs chansons sur une compilation aux côtés de leur très voisin Sigur Ros, Cure et tout le fleuron pop intellectuel européen. Sigur Ros qui est vraiment très présent sur le morceau "Go Sadness" avec sa guitare monochrome. Shout Out Louds a un savoir faire, celui de dépeindre une foule d'impression avec une seule couleur.

Plus que l'album ce sont les chansons qui sont agréables. Sympathique hors mis la très insupportable introduction de "100°". Mais bon... Cela devrai ravir tout les inconditionnels des vacances dans le vent et sous la pluie.

Que les amateurs de biatch bronzée et de vacances homme saucisse ne s'inquiète pas, le prochain Peaches arrive et il leur sera tout à fait recommandé. Mais ça nous en parlerons la semaine prochaine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Shout Out Louds en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Shout Out Louds en concert au Café de la Danse (mercredi 3 avril 2013)

En savoir plus :

Le site officiel de Shout out louds


L.J.Jet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=