Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Anais - Dionysos - Artic Monkeys - Deftones - The Strokes - Beth Ditto - Non Stop - Daft Punk  (Belfort)  30 juin 2006

Complet dès son ouverture, le Festival des Eurockéennes s'est déroulé cette année du 30 juin au 2 juillet, laissant les 96 000 festivaliers profiter de l'affiche proposée sous un soleil de plomb contrairement à l'adage.

Vendredi, mon arrivée sur le site prendra du retard, tout comme le soundcheck d'Anais sur la grande scène.

Le public n'est pas encore très nombreux, et l'une des "révélations de l'année" aux Victoires de la Musique plaisante du fait d'ouvrir le bal avant les Deftones. Se samplant, elle se dit émue de jouer devant tant de public et cela s'entend : couacs et erreurs parsèment son concert.

La performance solo est certes difficile mais Anais y gagnerait à ne pas vouloir communiquer excessivement avec le public, l'exercice finissant inlassablement en jeux de mots, finalement lassants.

Sous le chapiteau, on retrouve les coqueluches de la presse de ce début d'année, les Arctic Monkeys.

Si les fans (jeunes et excités) et, disons-le, sans doute sans réelles références musicales semblent avoir pris du bon temps, on ne retrouve pas grand chose d'original dans leur prestation. Peut-être victimes de ce qu'on a dit d'eux prématurément, on les laissera grandir et on y rejettera une oreille.

Retour sur la grande scène pour les Deftones.

Le public est déjà plus nombreux et prêt à accueillir la première vraie tête d'affiche de la journée. Promontoire au dessus des retours pour aller défier le public, la main aux parties génitales, Chino Moreno se laisse aller aux falbalas du genre et c'est plutôt dommage car ses acolytes dégagent une énorme énergie qu'il tend à rendre assez risible. A vouloir trop en faire...

Vint ensuite Dionysos et la Synfonietta, de part et d'autre de la scène.

Mathieu saute partout comme d'habitude, et Babette l'imite.

La Synfonietta apporte finalement peu aux morceaux tant on n'a d'yeux et d'oreilles que pour Dionysos.

Une création des Eurockéennes légèrement décevante qui aurait mérité de laisser plus de place aux belfortains.

Les Strokes arrivent ensuite, visiblement très attendus.

Le groupe enchaîne ses tubes de manière très professionnelle et carrée et ne semble pas prendre particulièrement de plaisir. Les titres sont heureusement correctement interprétés, mais on aurait autant écouté le disque sur galette.

Je quitte la grande scène pour rejoindre le chapiteau et retrouver Gossip emmené par son imposante chanteuse Beth Ditto qui revendiquera plusieurs fois son surpoids, ses formes et la manière dont elle est endimanchée.

Le groupe mélange tout ce que le rock a pu produire de plus brut et de féminin : PJ Harvey ou le Tigre, jusqu'à s'essayer à la soul. La formule du trio permet à chaque musicien une implication totale. Un très bon concert où chaque morceau révèle une nouvelle facette du groupe et où chaque musicien s'amuse.

A la Loggia, atmosphère plus tendue pour le concert de Non Stop. Fredo Roman, jeune protegé d'Arnaud Michniak en pause avec Programme et accompagné desex batteurs et bassistes de Diabologum distille son mal être sur une musique oscillant entre – justement - Diabologum et Programme, parfois plus hip hop car la formation est accompagnée d'un scratcheur.

Fan de Diabologum et de Programme, je suis particulièrement sensible à la noirceur des paroles de NonStop, à cette plainte revendicatrice ou au contraire désabusée, mais une programmation si tardive (1h30) rend l'immersion dans cet univers difficile.

Juste après, le changement est radical et difficile en ce qui me concerne sur la grande scène où l'on monte une énorme pyramide dans laquelle embarquent les Daft Punk pour leur retour après 8 ans d'éclipse scénique.

Tout juste voit on deux têtes masquées projetées sur les écrans géants. Les titres sont rapidement enchaînés, on y prend plaisir et à cette heure, on n'a pas à en demander plus à un groupe qui n'a d'autre intention que de nous faire danser. Quoi leur reprocher si ce n'est cette lubie de vouloir être anonymes ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The cheap show de Anais
Une 2ème chronique de l'album The cheap show de Anais
La chronique de l'album The Cheap Show - In your face de Anais
Anais parmi une sélection de singles (février 2007)
Anais parmi une sélection de singles (décembre 2007)
La chronique de l'album Hadestown de Anaïs Mitchell
La chronique de l'album Tête de mule de Anaïs Kaël
Anais en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Anais en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (dimanche)
Anais en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Anais en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Anais en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Anais en concert à Paléo Festival #34 (2009)
L'interview de Festival La route du rock 2004 (août 2004)
La conférence de presse de Anais (29 avril 2006)
La chronique de l'album Whatever the Weather de Dionysos
La chronique de l'album Monsters in love de Dionysos
La chronique de l'album Monsters in love - DVD de Dionysos
La chronique de l'album Eats Music de Dionysos
Dionysos en concert au Festival Solidays 2003
Dionysos en concert à l'Olympia (17 mai 2003)
Dionysos en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival Les Inrocks 2005
Dionysos en concert au Festival Halloween 2005
Dionysos en concert au Festival Garorock 2006 (vendredi)
Dionysos en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Dionysos en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dionysos en concert à Oui FM (12 décembre 2007)
Dionysos en concert à Casino de Paris (20 mars 2008)
Dionysos en concert à Zénith (24 avril 2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi
Dionysos en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Dionysos en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Dionysos en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Dionysos en concert à L'Aéronef (jeudi 13 décembre 2012)
La conférence de presse de Dionysos (août 2004)
L'interview de Babet - Dionysos (29 octobre 2005)
Artic Monkeys parmi une sélection de singles (novembre 2006)
Artic Monkeys parmi une sélection de singles (avril 2007)
La chronique de l'album Favourite worst nightmare de Artic Monkeys
La chronique de l'album Diamond Eyes de Deftones
Deftones en concert à La Boule Noire (10 mai 2010)
Deftones en concert au Trianon (13 & 15 décembre 2010)
Deftones en concert au Festival Rock en Seine 2011 (dimanche 28 août 2011)
Deftones en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (jeudi 22 août 2013)
Deftones en concert à Download Festival
Deftones en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022)
Deftones en concert à Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022) - 17, 18 & 19 juin
La chronique de l'album Room on fire de The Strokes
La chronique de l'album Angles de The Strokes
The Strokes en concert au Festival International de Benicàssim #17 (vendredi 15 juillet 2011)
Beth Ditto en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - vendredi 6 juillet

En savoir plus :

Le site officiel d'Anais
Le site officiel de Dionysos
Le site officiel de Artic Monkeys
Le site officiel de Deftones
Le site officiel de The Strokes
Le site officiel de Non Stop
Le site officiel de Daft Punk

Crédits photos :Laurent Baillet (plus de photos sur Taste of indie)


Laurent Baillet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=