Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jean-Louis Murat
La Cigale  (Paris)  17 novembre 2006

Les années se suivent et se ressemblent pour le prolifique Jean-Louis Murat, entre un concert humanitaire à Clermont, un nouvel album et une tournée hexagonale. En effet, depuis quelques temps, rendez-vous est pris mi-juin dans la petite salle de la Coopérative de Mai pour une prestation à but caritatif de l’enfant du pays.

Voir le Jean-Louis à la maison dans ces conditions diffère en tout point de ses shows habituels. Accompagné par ses copains de toujours, Murat y atteint régulièrement des sommets, sans aucune limite de temps. Beaucoup moins discipliné et intimidé qu’à Paris, jamais avare d’une apostrophe au chanteur, le soutien du public à son préféré reste inconditionnel.

2006 ne faillit donc pas à la règle, même si Murat a dû faire face à la défection de Fred Jimenez parti rejoindre Peter Van Poehl. Entre deux et trois heures de jeu, des surprises à la pelle, des titres rares interprétés, pléthores de formations (groupe 1, solo, groupe 2 ...) : un spectacle exceptionnel, rien de moins. Sans oublier la primeur d’entendre des nouveaux titres, parmi lesquels le morceau éponyme de son dernier opus Taormina.

On l’aura compris, Jean-Louis Murat semble avoir délaissé les plateaux du Massif Central pour les côtes ensoleillées de la Sicile. Creusant profond dans le sillon de son précédent (Moscou), Taormina s’avère dès les premières écoutes extrêmement bien fait, fort agréable à écouter, fournissant une série de perles à inscrire parmi les meilleures de l’auvergnat : "Est-Ce Bien L’Amour ?", "Au Dedans De Moi" ou encore "Accueille Moi Paysage".

Comme souvent, les paroles sont magnifiques, subtilement poétiques, teintées d’un romantisme un peu désuet. Sans parler de cette voix tour à tour envoûtante, fébrile, charmeuse. Pourtant, en dépit de ces incontestables atouts, Taormina manque cruellement de surprises. On aurait aimé davantage d’originalité, retrouver le Murat prenant son monde à rebrousse poil comme sur Lilith ou Bird On A Poire. Sans compter que la qualité de l’ensemble manque parfois singulièrement d’homogénéité.

Qu’importe, notre homme s’embarque en tournée, pour quelques dizaines de dates à compter de la rentrée. Après une infidélité à la vénérable salle du boulevard Rochechouart au profit du Théâtre Edouard VII l’an passé, Murat effectuait son retour pour deux soirs à la Cigale. Petit changement de line-up donc, avec l’apparition de deux AS Dragon : Michael Garçon aux claviers et David Forgione à la basse. Pour l’occasion, une bonne partie des titres font l’objet d’une réorchestration : certaines parties de guitares se voyant exécutées au clavier.

Première moitié du set mitigée. Majoritairement dédiée aux titres les plus récents "Taormina", "Caillou", "L’Heure Du Berger", "Le Chemin Des Poneys", la prestation tarde à décoller. Les spectateurs ne bronchent pas, ou (trop) peu. Jean-Louis reste très distant, adressant avec parcimonie de polis remerciements. Sans se faire bougon, l’auvergnat ne se sent pas une âme communicative.

Deuxième moitié du set incroyablement réussie. Transcendé par un soudain réveil de l’audience, il enclenche la vitesse supérieure : "Est-Ce Bien L’Amour", "L’au-delà", "La Fille Du Capitaine". La performance bascule, pour virer au formidable. Fidèle à ses habitudes, Murat s’aventurera sur le terrain politique, dégotant au passage une petite pique à destination de Ségolène. Quel bonheur de le voir dans cet état.

On croirait voir Neil Young. Le concert s’achève sur un triomphe. Acclamé, ému, Jean-Louis reviendra quatre fois, délivrant au passage d’excellentes versions de "Les Jours du Jaguar" et "Le Cri Du Papillon".

Ce soir, Cigale en novembre rime avec Coopérative en juin.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Moscou de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Les fleurs du mal - Charles et Léo de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Tristan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Le cours ordinaire des choses de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Grand Lièvre de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Toboggan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Morituri de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Travaux sur la N89 de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Il Francese de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Baby Love de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album La vraie vie de Buck John de Jean-Louis Murat
Jean-Louis Murat en concert aux Saulnières (28 octobre 2004)
Jean-Louis Murat en concert au Studio Davout (3 septembre 2009)
Jean-Louis Murat en concert au Grand Mix (vendredi 2 avril 2010)
Jean-Louis Murat en concert à L'Alhambra (mardi 23 novembre 2010)
Jean-Louis Murat en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
L'interview de Jean-Louis Murat (20 septembre 2011)

En savoir plus :

Le site officiel de Jean-Louis Murat


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=