Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Klaxons
Myths of the near future  (Because)  janvier 2007

Klaxons par ci, Klaxons par là ; depuis le temps qu'on en entend parler de ceux-là! Et voici une première fournée qui devrait autant satisfaire les fans de la première heure qu’allécher les mauvaises langues.

Un peu plus d’un an après la création du groupe, Jamie Reynolds, Simon Taylor et James Righton jouent une musique aussi endiablée que l’on avait pu découvrir avec tous les EPs sortis avant ce Myths Of The Near Future : un cocktail piquant de pop indie et des débuts de la dance music, le tout saupoudré d’une pellicule de psychédélisme.

Les Klaxons ont une définition particulière de la musique : des mélodies découpées puis recollées sur d’autres fonds sonores qui donnent naissance à des titres aussi délurés que talentueux, sorte de collage musical joyeusement bordélique mais tellement réussi. Des influences multiples enrichissent ce collage : Joy Division, Gang of Four et les Happy Mondays côtoient Daft Punk, Soulwax voire Madonna.

Myths Of The Near Future relèverait presque du sans faute ; onze titres pour autant de singles. Les tubes que le groupe nous avait offert en EP, à savoir "Atlantis To Interzone" et ses sirènes criardes, le pêchu "Gravity’s Rainbow" ou encore le dansant "Magick" sont bien présent mais dans des versions remixés par les soins de James Ford, membre du groupe Simian.

Les nouvelles compositions valent tout autant leur pesant d’or comme le puissant "Totem On The Timeline", l’aérien "Two Receivers" ou le trompeur "Golden Skans", qui tirent brillamment leurs épingles du jeu. On notera aussi la présence de l’excellente reprise de "Its Not Over Yet" de Grace, groupe des années 90 monté par ... Steve Osborne et Paul Oakenfold, deux acteurs de cette dance music.

Cette touche de rave music se retrouve aussi dans le look des Klaxons ; coiffures dignes de Robert Smith, sneakers aux pieds, slims rouges flashy et t-shirt jaune fluo…le vintage est décidemment très à la mode.

Il est vrai que les Klaxons surfent sur cette vague hype; mais tant qu’ils glisseront dessus et ne tomberont pas dans l’eau la tête la première, ils resteront un groupe intéressant. Longue vie aux Klaxons !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Klaxons parmi une sélection de singles (décembre 2007)
La chronique de l'album Surfing the Void de Klaxons
Klaxons en concert au Festival Les Inrocks 2006
Klaxons en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Klaxons en concert à Virgin Megastore (2 février 2007)
Klaxons en concert au Festival Les Volcaniques de Mars 2007
Klaxons en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Klaxons en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Klaxons en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
Klaxons en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
Klaxons en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre

En savoir plus :

Le site officiel de The Klaxons


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=