Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Trans Am - Navel
Point Ephémère  (Paris)  26 mars 2007

Ouverture des portes 20h30, étant donné un petit retard, je fais tranquillement la queue, au Point Ephémère, c'est tellement agréable, au bord du canal. Tout d'un coup un hurlement me tire de ma rêverie ... ah ben la première partie a dû commencer.

Il s'agit des Suisses Navel, et là, surprise KURT COBAIN EST VIVANT ! Il est là sur scène, ses cheveux blonds devant les yeux, cet air dégingandé ... J'ai le scoop du siècle.

Puis en réfléchissant, il est trop jeune, et puis non c'est pas possible. En revanche, le son est fort, très fort (aurais-je vieilli ?), les oreilles sifflent déjà au bout de cinq minutes de concert. Leur rock est très proche de Nirvana, c'est bon, bruyant mais cohérent. Les compositions sont rapides, urgentes. Leurs influences annoncées sur MySpace ne mentent pas, sauf qu'ils ont (volontairement ?) oubliés de citer Nirvana, qui reste la couleur principale de leur musique.

Le batteur qui apparemment parle français, fait un petit signe à la bassiste et elle lance au public, avec un accent tout helvétique "la prochaine chanson, c'est à vomir" visiblement il lui à joué un tour, il en pleure presque de rire. Le set continue sur la même lignée, une première partie très honorable.

Les Trans Am entrent en scène, longue mise en place. Enfin, ils se mettent derrière leurs instruments. D'entrée de jeu, le ton est donné Nathan, l'un des deux guitariste/clavier/chanteur arbore un t-shirt "Fuck Bush".

Rappelons que nous avons affaire ici, au groupe qui sur leur précédent album, avait fait leurs séances photos à Washington vêtus de tenues orange similaires à celles des prisonniers de Guantanamo, devant l'obélisque. Nathan s'est lui même fendu de quelques lignes sur des sites contre la guerre. Mais bon, place à la musique, la raison de notre présence ce soir.

Le son est bon, les morceaux fusent, les meilleurs. Le groupe à maintenant suffisamment de matière pour se permettre de se faire plaisir, ainsi qu'à son public, en jouant les meilleurs morceaux de sa discographie. Néanmoins, les morceaux des premiers albums ne seront pas joués ce soir.

Loin d'être la tournée promo du nouvel opus, le groupe jouera essentiellement des morceaux des trois ou quatre derniers disques sortis. La part belle donc à Future World, Liberation, Sex Change etc.

Les titres s'enchaînent, alternant entre les deux chanteurs Nathan, dont la voix est un peu décevante ce soir, et Phil avec ses effets robotiques. Sebastian, le batteur quand à lui, joue merveilleusement, en perpétuel mouvement sur ses toms, revisitant ses propres rythmiques déjà fort alambiquées. On en vient à se demander si il n'est pas mutant pour jouer ses partitions à cette vitesse et précision.

Point d'orgue de ce concert, le rappel, où les Trans Am nous livrent une version de "Television Eyes" qui en surprend plus d'un. La rythmique est tordue dans tous les sens pour finalement retomber sur ses pattes. L'assistance est enchantée et malgré une démonstration appuyée, le groupe ne reviendra pas pour un deuxième rappel. Venir de si loin pour ne jouer qu'un peu plus d'une heure est tout de même bien dommage.

A la fin de la prestation, un petit tour du coté du stand disque, je me réjouis de voir trônant là, au milieu des disques, t-shirts des deux formations, un magnifique boxer kaki pour homme, peint à la main aux couleurs de Navel. No comment.
 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Volume X de Trans Am
Trans Am en concert à L'Aéronef (14 mai 2010)
La chronique de l'album Lunokhod de Navel
La chronique de l'album Simon Manoha - We Are Ocean’s Gay Flowers - Vitaphone - Trikorder 23 - The Beatnik Stellar de Cyclotron #3 - Ultima Triplex

En savoir plus :

Le site officiel de Trans Am
Le site officiel de Navel


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=