Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vienne 1913
Espace Rachi  (Paris)  avril 2007

Comédie dramatique d'Alain-Didier Weill, mise en scène de Jean-Luc Paliès, avec Miguel-Ange Sarmiento, Philippe Beheydt, Bagheera Poulin, Jean-Luc Paliès, Alain Guillo (en alternance avec Jean-Pierre Hutinet), Katia Dimitrova (en alternance avec Claudine Fiévet), Pascal Parsat (en alternance avec Alain Guillo), Isabelle Starkier, Jean-Claude Chapuis au serviteur de cristal et Magali Paliès, Stéphanie Boré, Yana Boukoff et Séverine Maquaire au chant.

De l'Empire des valses à Vienne la Rouge des années 1920, plusieurs siècle durant, Vienne a été la capitale brillante et cosmopolite d’un empire hétérogène, une ville à la fois de tradition et d’avant-garde.

Creuset de la Mittel Europa à l’inter-culturalité productive, Vienne fut un terrain fertile en génies dans tous les domaines artistiques et scientifiques qui remettent en question la culture classique et prônent l'émergence d'un homme nouveau. Simultanément, la société viennoise se trouve en pleine déréliction et connaît une profonde crise d’identité, qui aboutira selon l’expression de Hermann Broch à "l’Apocalypse joyeuse".

C’est dans ce contexte historique, où sévissent l’antiféminisme, l’antisémitisme, l'exacerbation des nationalismes, avec notamment le tiraillement entre les traditions de l’âme autrichienne et l’essor du pangermanisme, qu’Alain-Didier Weill a situé sa pièce "Vienne 1913" qui illustre comment cette crise sociétale induit une crise d'identité individuelle.

Et ce à travers une fiction, placée sous le regard de Freud, celle de la rencontre d'Hugo, un jeune aristocrate viennois, antisémite et également en proie au complexe d’Oedipe pour une mère considérée comme un objet par son mari, et Adolf, désargenté, artiste raté, haïssant la peinture de Klimt qui sublime la féminité, épris des mythes germaniques véhiculés par les opéras wagnériens, qui établit comment la destinée individuelle se trouve parfois sur le fil du rasoir et peut basculer irrémédiablement vers le mal absolu.

Terriblement intelligente et brillante, sans dogmatisme ni déterminisme réducteur, la pièce d’Alain-Didier Weil prône essentiellement la vigilance humaniste et ce n'est pas rien quand on sait qu'il s'agit d'un devoir de tous les instants et d'une tâche qui ne connaît jamais de fin.

Dans une magnifique scénographie "art nouveau" avec la création plastique d'Odile O et accompagné d'un somptueux et spectaculaire orchestre d'instruments de verre, Jean-Luc Paliès réussit une transposition brillante, esthétisante et cependant réaliste, en réunissant les comédiens en formation d’orchestre, dont les rôles sont différenciés par un simple élément de costume.

Tous remarquables, ils interviennent alternativement en lecture au pupitre et en jeu sous la direction d'Isabelle Starker, officiante remarquable, autour du fameux Adolf dont Miguel-Ange Sarmiento donne une incarnation stupéfiante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=