Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jadallys - O B J E CT -IKON
La Scène Bastille  (Paris)  11 mai 2007

Après avoir récupéré ma place dans un bar proche de la Scène Bastille, je me dirige vers la salle. Pas grand monde ! Sur scène, les quatre membres de Jadallys débutent leur premier morceau. Avec eux, une jeune fille arborant une tenue noire rehaussée d'ailes, noires aussi. Son opposé, un ange blanc ....

Le son est gothique, métal. Séléne, chanteuse, réclame plus de volume, elle est vêtue de noir, cheveux longs. Elle est accompagnée, outre les deux anges, d'un bassiste qui s'avérera théâtral, un guitariste et un batteur. Le concert se poursuit et le groupe est rapidement rejoint par une troupe tout droit sortie de Notre Dame de Paris, mais vue par Murnau.

Se côtoient, pas forcément dans cet ordre, une bohémienne neurasthénique, un moine encapuchonné bible à la main, un bourreau encagoulé à hache rouillée, des jongleurs etc ... Tout un décorum, sur(mal)joué pour illustrer la prestation. Jadallys étant plus doués pour la musique que pour la comédie, le tout fini un peu à plat.

C'est au tour de O B J E C T, qui vient défendre sur scène son EP autoproduit. Nous serons gratifiés de quelques nouveautés et une reprise de Joy Division. Tout d'abord, les trois musiciens entament un instrumental, se présentent brièvement et rebondissent sur "Ou Est Quand". C'est plus rapide que sur la platine. La voix est encore plus tranchante, la basse, aussi froide que ronde. Le batteur est d'une efficacité redoutable.

Une version impeccable de "L'As En Toi" et de "Sauf Le Démon" seront exécutées. La guitare elle, est affûtée, pas sans rappeler le son de Jesus Lizard, elle finira par emmener son détenteur finira dans une transe fiévreuse. Les morceaux qui n'ont pas été gravés sont bons, une partie du public semble déjà les connaître. Stéphane, le chanteur/bassiste, affiche un sourire réjoui, ses compagnons sont plus taciturnes. Le dernier morceau semble entrer en résonance avec l'instrumental d'ouverture, encore un coup du démon, certainement.

Puis les membres d'IKON entrent sur la scène. Les trois australiens ont une discographie très fournie (le groupe existe depuis 91) une première partie de Depeche Mode au compteur.

D'entrée de jeu le propos est froid, distant. Une boite à rythme, sosie de Doktor Avalanche, tant sa programmation est centrée sur les Sisters of Mercy. Regards lointains, mélodies dépouillées. Pour la voix, on flirte avec Bauhaus, surtout accompagnée par la guitare folk, Peter Murphy n'est pas loin. IKON est dans un registre dépassé d'un mélange de Bauhaus-Sisters of Mercy-Depeche Mode etc ... Toutes les caractéristiques des groupes cold/new wave des années 80-90.

La qualité des morceaux est égale, aucun ne sort du lot. Le chanteur, sans avoir une attitude de Shoegazer, reste distant. Peu d'intérêt pour ce groupe dont la seule qualité pourrait être de sonner comme ses références, sans jamais y apporter de touche personnelle.

 

En savoir plus :

Jalladys sur MySpace
Le site officiel d'O B J E C T
Le site officiel d'IKON


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=