Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Justice
Conférence de presse  (Route du Rock 2007)  15 août 2007

"Séparé par la haine, réuni pour la vengeance". Le duo parisien n’en finit plus de faire parler de lui, écœure les uns, passionne les autres.

(prononcez Cross en anglais) a déjà dépassé ses créateurs, et l’objet devenu produit marketing mondial, mais Gaspard Augé et Xavier de Rosnay semblent encore garder la tête froide avant leur programmation en tête d’affiche de cette première journée.

La route du Rock est traditionnellement considéré comme un festival de rock indé’, votre présence ici en tant qu’artiste électro vous donne-t-elle une pression supplémentaire ?

Xavier de Rosnay : Disons qu’on n’arrive rarement super confiants sur un concert, nous avons un peu moins la pression qu’à Astropolis la semaine dernière, mais quand même…On ne sait jamais à quel public nous allons avoir affaire. Mais depuis le début nous avons plus un public pop, rock et indé, alors qu’il me semble que nous agaçons le public électro.. La pression était donc plus sur Astropolis qui est un gros festival électro.

Pour revenir sur le rock, vous vous dites pas mal influencés par le métal, que cela soit dans la production ou même dans vos tenues. Comment cette passion se traduit-elle dans la musique de Justice ?

Gaspard Augé : Le métal fait parti de ce que les jeunes des 90’ écoutaient, Metallica, tout ces groupes, avec pas mal de distorsion..

Xavier de Rosnay : Et en même temps le métal véhicule quelque chose de très baroque, très dramatique. Je pense que le métal c’est technique brutale, baroque et dramatique. Je pense que nous avons des morceaux comme ça.

Ce premier album laisse apparaître de nombreux points communs avec les prods’ de Daft Punk, des effets bitcrushing, de la surcompression…. Ca vous lasse les comparaisons avec Daft?

Xavier de Rosnay : La compression déjà c’est l’effet de base dans la musique électronique. Pareil pour la surcompression ! Alors l’écriture "Daftpunkienne" je ne vois pas le rapport.. Tu prends un morceau comme "Stress" ce n’est pas du Daft. Comme ce sont des enregistrements studios, rien n’est forcément accidentel puisque même tous les accidents audibles relèvent d’une décision de les conserver. Il ne peut pas y avoir d’erreur accidentelle. La plupart du temps lorsque je demande aux journalistes pourquoi il nous compare à Daft Punk, ils sont incapables d’argumenter. Nous ne renions pas la filiation, mais nous n’avons pas une écriture daftpunkienne.

On a put lire dans la presse que vous travaillez énormément avec le logiciel GarageBand d’Apple, qui est majoritairement utilisé par des groupes de rock. Ce logiciel vous aide-t-il à sonner rock, est-cela la clef de la réussite ?

Xavier de Rosnay : Oui on l’utilise beaucoup… Mais je n’ai pas l’impression que ce logiciel soit "rock", en dehors du fait que l’icône soit une guitare… Je ne crois pas qu’il y ait un logiciel rock ou techno. Tu peux faire des pop-songs avec Cubase.. Non désolé ça ne vient pas de là !

Vous tournez énormément en ce moment, aux USA, au Canada, etc… Adaptez vous votre set aux différents pays où vous jouez ?

Xavier de Rosnay : Non pas vraiment. Nous adaptons plus notre set au public devant lequel nous jouons. Il nous arrive de donner des sets dans des soirées électro pointues où nous allons balancer des morceaux de rap ou de variet’ françaises. Et au contraire dans les soirées guindées nous allons lancer des sets plus violents… L’adaptation est là. Après nous trouvons les publics relativement similaires d’un pays à l’autre. Ce qui est plutôt un bon signe, les gens sont prêts à accepter la musique telle qu’elle est. Les adaptations ne sont pas tant des concessions que des changements de style en fonction des moments.

Quel est le processus de création de vos morceaux ?

Xavier de Rosnay : De manière assez scolaire finalement, toutes les compositions sont basiquement très simples, composées en piano-voix, d’ou une force pop du fait des mélodies simples. Nous essayons de jouer sur des ficelles super simples, être heureux, triste, danser et faire la fête, les jolies voitures et la brillantine…..Au final la seule chose électronique dans Justice c’est le processus de production, le fond musical est pop et rock. Nous ne vivons pas dans un dilemme interne où nous nous demandons si nous "sonnons" rock ou électro.

Jusqu’à présent nous avons eu la chance de savoir que chaque morceau crée était destiné à être sorti et diffusé. La première fois nous avons eu trois semaines pour sortir le morceau. Au départ nous étions graphistes tout de même, et les rencontres nous ont mené là, mais je sais que si demain tout s’arrête, que les compositions ne sont plus là, nous sommes prêts à faire autre chose en rentrant à Paris.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Justice parmi une sélection de singles (décembre 2007)
Justice parmi une sélection de singles (mai 2008)
Justice en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Justice en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Justice en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Justice (octobre 2007)

En savoir plus :

Justice sur MySpace

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=