Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Iron and Wine
The Shepherd’s dog  (Sub Pop / PIAS)  septembre 2007

Sous un nom composé aux deux tiers d’un complément nutritif (à l’origine Beef, Iron and Wine) et derrière une épaisse barbe se cache Sam Beam. Orfèvre texan, il abondait jusqu’à présent dans un folk acoustique de très bon gout mais prend, avec The Shepherd’s dog, un virage fort bien négocié qui l’engage irrémédiablement vers d’autres horizons musicaux.

Son premier album The Creek Drank the Craddle enregistré à la maison sur 4 pistes en 2002, avait posé Sam Beam comme un Folk-songwriter de talent. Affirmation non démentie, bien au contraire, par la sortie en 2004 de Endless Numbered Days. Puis ont suivi deux EP Woman king et In the reins en collaboration avec Calexico, prémisses de sa nouvelle orientation musicale. Définitivement ouvert sur le monde, il réalise avec The Shepherd’s dog un album étonnant, foisonnant, mélange de rythmes et de sonorités multicontinentales.

S’ayant fait construire véritable un studio à la maison, Sam Beam y a invité des musiciens pour l’enregistrement de cet album. Ainsi poursuivant la collaboration entamée lors du précédent EP, Joey Burns et Paul Niehaus de Calexico sont venus lui prêter main forte.

Le texan avoue s’être inspiré de Tom Waits et son radical "Swordfishtrombones" pour créer son album. Grand bien lui a pris, tant cet album représente une évolution dans sa biographie. En effet, il marrie ici différents horizons, mais sans jamais se renier. Mélange d’univers sonores et rythmiques, il associe guitares électriques, banjos, pedal steel, piano ou cor avec bongo, guiro, shaker, ou claquement de mains. Et sa voix, constante, se fait toujours soyeuse portant des textes qu’il dit inspiré de la confusion due à la politique de l’actuel président des USA.

Sam Beam opère ici un travail d’orfèvre (qui donne parfois l’impression de jam) avec des arrangements délicats, des rythmiques importées d’ailleurs et des chœurs aériens qui concourent tous à l’élévation musicale.

Dès "Pagan Angel Borrowed car", le premier titre de l’album, le ton est donné : gimmick entrainant et entêtant, chant clair et doux, choeurs en pagailles, instruments délicatement posés, violon, piano, comme dans un joyeux jam avec des sons venus d’on ne sait où. Mille feuilles où se superposent voix et instruments sans jamais empiéter sur le terrain de l’autre, chacun existe et forme avec l’ensemble un tout cohérent.

Puis le superbe "Carousel" chanson fleuve aux guitares qui entremêlent leurs arpèges délicats s’intercale entre les chevauchées fantastiques et excitantes de "White tooth man" et "Boy with a coin", rythmé au son de claquement de mains. Le boogie de "Devils never Sleeps", quant à lui, côtoie "Resurrection fern" ballade au fort potentiel émotionnel agrémentée d’un pedalsteel très country tandis que "Wolves" et "House by the sea" profitent pleinement des nouvelles orientations mélodiques et rythmiques de Sam Beam.

Enfin "Flightlessbird, american Bird", l’émouvante ballade anti-guerre à trois temps, toute en retenue, conclue l’album.

Sans effet de mode, et sans même le rechercher, The Shepherd’s dog est un disque intemporel. Ambitieux, autant rythmique que mélodique et musical, il marrie énergie et émotion, tension et délicatesse et offre des chansons fleuves, sur lesquelles on se laisse flotter jusqu’à l’étendue immense de la mer.

Impossible de rester impassible à l’écoute de ce disque qu’il convient d’explorer au fil des passages sur la platine.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Iron and Wine parmi une sélection de singles (octobre 2007)
La chronique de l'album Around The Well de Iron and Wine
Iron and Wine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Iron and Wine en concert au Divan du Monde (19 janvier 2008 )


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=