Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Devendra Banhart
Smokey Rolls Down Thunder Canyon  (XL Recordings / Beggars)  septembre 2007

Trois ans après sa fracassante arrivée dans le paysage musical, qui se préoccupe encore de l’actualité de Devendra Banhart ?

En effet, la sortie le mois dernier de son cinquième album a suscité à peu près autant de remous sur le microcosme musical que l’augmentation salariale de Sarkozy sur l’opinion publique. En partie lâché par la base folk des débuts, objet de curiosité pour les autres, Devendra nage actuellement entre plusieurs publics …

Et pourtant, au sommet de sa créativité, le barde américain vient de lâcher avec Smokey Rolls Down Thunder Canyon un disque risquant de faire date. Certainement pas son meilleur mais clairement son plus ambitieux, son plus varié et son plus osé à ce jour. Inutile d’espérer un retour vers le magistral diptyque Rejoicing In The Hands / Niño Rojo, ce nouvel opus explore sans retenue les pistes découvertes sur Cripple Crow.

Ainsi, comme dégagé de toute pression, Devendra assume enfin au grand jour sa boulimie de styles et d’influences. Déjà en juin 2005 à la Cigale, il apparaissait à l’étroit dans un carcans folk trop restrictif compte tenu de son inventivité débordante. De prime abord, Smokey Rolls Down Thunder Canyon semble issu d’une époque révolue : seize titres pour soixante douze minutes, l’équivalent de quatre faces de vinyls !!

D’où n’émerge néanmoins aucun tube imparable. Confortant ainsi l’impression produite lors de son concert en août dernier à l’Européen où la quasi-intégralité de Smokey (…) avait été dévoilée dans une ambiance de répétition générale. Stabilisé depuis plusieurs tournées autour des mêmes musiciens (Noah Georgeson, Andy Cabic (Vetiver), Pete Newsom (le frère de Joanna), Greg Rogove …), le groupe de Devendra (Spiritual Bonerz) se présentait comme une entité unique où chaque membre ajoutait une poignée d’influences dans une sorte de melting-pot commun.

Sur cette dernière livraison, Devendra et ses acolytes entraînent l’auditeur dans une incroyable épopée à la découverte de leur continent américain, celui s’étalant du sud de la Californie jusqu’aux tréfonds de l’Amérique du Sud en passant par Cuba. Laquelle rappelle d’ailleurs étrangement les périples d’Ernesto Guevara à la fin des années 50.

Doit-on d’ailleurs déceler un clin d’œil avec l’apparition de Gael García Bernal - incarnant le Che dans le film "Carnets de Voyages" - sur "Cristobal". Plus inattendue sont par contre les participations de Chris Robinson ("Samba Vexillographica") ou de Nick Valensi ("Shabop Shalom").

Sur le fond, la tonalité s’avère particulièrement inspirée par la musique psychédélique. Qu’elle soit sous forte influence américaine (Doors en tête) sur "Tonada Yanomamista" ou "Rosa". Ou gorgée d’influences sud-américaines directement héritée de Santana, Os Mutantes - et son électron libre Caetano Veloso - sur "Carminsita" et "Samba Vexillographica".

Au rang des curiosités, on citera d’emblée "The Other Woman", tentative reggae fort convaincante ou encore l’hommage appuyé à Roy Orbison ("Shabop Shalom"). A la vingt-quatrième écoute, deux titres finissent par émerger du lot. L’épique "Sea Horse" tout d’abord, huit minutes au compteur, alternance de fulgurances guitaristiques et de passages intimistes, évoquant tout autant le "Oh Well" de Fleetwood Mac que le "(…) Between Clark & Hilldale" de Love.

Puis également une friandise inespérée, sublime balade folk en duo avec Vashti Bunyan, rappelant si nécessaire les extraordinaires qualités de songwriter du garçon. Seul bémol prévisible, l’absence de cohérence de l’ensemble, lequel apparaît plus comme un enchaînement de chansons que comme un album en tant que tel.

Enfin, vu le niveau général, il semble difficile de lui en tenir rigueur …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nino Rojo de Devendra Banhart
La chronique de l'album Cripple Crow de Devendra Banhart
La chronique de l'album Ape in Pink Marble de Devendra Banhart
Devendra Banhart en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Devendra Banhart en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Devendra Banhart en concert Place de la Bourse (28 septembre 2005)
Devendra Banhart en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Devendra Banhart en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=