Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zero
Le Divan du Monde  (Paris)  9 novembre 2007

Étrange concert que cette date parisienne de Zëro. Faut il rappeler que le groupe est composé au trois quart de membres de Bästard, groupe lyonnais des années 90, ayant fait les belles heures d'un rock tourné vers l’inventivité à outrance.

Tout commence avec une entrée dans le Divan du Monde entièrement refait, ça doit faire un moment que je suis pas venu là. Réflexion faite, ça fait très longtemps.

La première partie est un musicien nantais, The Healthy Boy, qui distille une folk mélancolique. Cela ne semble pas beaucoup intéresser le public, déjà relativement nombreux. Il est assis seul sur scène, avec sa guitare, entouré des instruments et machines des successeurs.

Passé le fait qu'il soit surprenant d'avoir une première partie aussi différente de la tête d'affiche, il s'avère que nous sommes devant un vrai chanteur folk, comme là bas mais ici. Proche de Songs:Ohia par exemple. Ses quelques contacts avec le public sont assez chaleureux de sa part. Ses compositions reflètent la douceur et la maturité.

Pendant le set, la salle s'est lentement mais sûrement remplie. Lorsque Zëro monte sur scène, c'est devant un parterre rempli. La première chose qui frappe l'assistance c'est la faiblesse du niveau sonore. Je sais que les campagnes d'information sur les risques liés à l’audition bla bla bla ... mais là !!

D'ailleurs à la fin du premier morceau, c'est comme un seul homme que tout le monde réclamera un niveau sonore supérieur. Eric Aldéa, chanteur de son état, tentera bien de nous expliquer que cela n'est pas possible avec son micro, mais le volume sonore de ce dernier est trop faible pour que nous l’entendions. C'est dire.

Mis à part ce petit désagrément, tout est là. Toute l'inventivité musicale des lyonnais est exposée, les doigts agiles et rapides sur les cordes de basse, tricotant des harmonies sorties de nulle part. Un son de guitare tout simplement pas croyable. Hormis le batteur, tout le monde change d'instrument.

Le batteur justement, parlons en un peu. Franck Laurino pour l'état civil. Sa virtuosité sur les fûts est toujours aussi efficace, ses rythmiques alambiquées et prenantes. Le set nous fera découvrir les morceaux d'un EP et de l'album récemment sortis. La rumeur selon laquelle le groupe rejoue des titres de Bästard ne s'est pas vérifiée ce soir, et tant mieux. Cela permet de faire son deuil, si jamais après 7 ans certains n'y étaient pas parvenus.

Le groupe viendra faire un rappel, court. Ce ne sera pas faute d'avoir essayé, mais ils ne feront pas de deuxième rappel. Pire la salle nous éjectera purement et simplement, en rallumant les lumières et en mettant un fond sonore, plus fort que le concert ! C'est un comble, Divan du Monde = canapé de vieux ???

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hungry Dogs (in the backyard) de Zëro
La chronique de l'album Année Zéro de Héléna Noguerra
La chronique de l'album Rituels de Zéro Degré
La chronique de l'album Ain't that Mayhem ? de Zëro
Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life
Zero en concert au Festival Ground Zero
Zero en concert à La Malterie (lundi 15 novembre 2010)
Zero en concert au Point Ephémère (mercredi 19 octobre 2011)
Zero en concert au Fil (jeudi 20 octobre 2011)
L'interview de Zëro (19 octobre 2011)
Jeux : Horizon Zero Dawn - PlayStation 4

En savoir plus :
Le Bandcamp de Zëro
Le Facebook de Zëro


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=