Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Inrocks Motorola 2007
Justice - The Klaxons - MSTRKRFT  (Le Zénith)  9 novembre 2007

Ce soir c’est grand-messe à Paris. Un vendredi soir de clubbing électronique avec au moins trois des pointures les plus électroniques du moment. Encore faut-il trouver le bunker qu’est le Zénith, perdu entre les feuillages et l’eau qui coule à la Villette.

Perdu ? Non. L’infrabasse vrombissante martèle l’air et guide les pas jusqu’à l’église digitale qu’est ce soir devenue le Zénith. Une église digitale : Justice est la tête d’affiche de la soirée. Klaxons passera un peu tardivement.

Mais c’est compter sans les dirty clubbers venus de toutes part ce soir. Impossible, à y regarder de plus près, de dresser le portrait robot des 4000, 5000, 6000 personnes qui accourent ce soir pour oublier leur semaine harassante au bureau, à la fac, à la maison, leurs femmes, leurs enfants ou leurs maitresses. Justice, MSTRKRFT et Klaxons, qu’on aime ou non, rassemble autour d’eux un consensus impossible à briser.

Adolescents, branchés, has-been, jeans slims et pull en acrylique se mêlent joyeusement sous les rayons strombos du Zénith. Arrivé en plein set de MSTRKFRT - tant pis pour le set de Midnight Juggernauts - on prend de plein fouet la sono vrombissante et un dj set bastonné par les canadiens sur leur pied d’estrade. Oui, un dj set à plusieurs, plusieurs milliers de personnes, ca s’écoute plus que ca se regarde.

Car sur scène c’est le minimalisme digital : Deux mecs, deux platines et une table avec un drap dessus pour cacher les fils. En club ou au Zénith, même combat. Largement orienté vers l’agressivité et le beat sourd, le set de MSTRKRFT laisse apparaître les mêmes défaillances que sur disque : un manque de mélodie, mais la sauvagerie du club qui prend toute sa forme sur scène.

Forcément, "Work on you" marche sur le cortex comme une drogue à retardement. C’est déjà ca. La foule, unie et compacte, semble apprécier. On apprécie la perte de soi l’espace d’un instant dans un collectif qui pense juste à la dance.

Une rave géante quinze ans après les débuts du mouvement. Je file au bar, un peu las.

Placé en milieu de soirée, le duo de Justice marque ici un excellent retour. Excès de chauvinisme, ou réel supériorité face au duo canadien à moustache, Justice crée l’excitation là où MSTRKFRT provoque (au bout d’une trentaine de minutes) un brin d’ennui. Car il faut avouer que le rock FM / mix dancefloor servi par Gaspard et Xavier peut enfin satisfaire tout le monde : les rockers et les clubbers.

Ce soir c’est Justice pour tous. Qu’on se le dise. Force du mix, on retrouve l’énergie des guitares 80’ du E-Street band qui accompagnait Gainsbourg période Love on the beat. C’est moite, sexuel et transcendant sur "Genesis". Un excellent titre. Foule en délire, guitares hurlantes, sifflets de joie. Je m’incline. Je file au bar, un peu éthylique. Et je reviens. Cherchant les regards dans la salle. Tous rivés sur le duo et sa croix orange. C’est un bon mix, un bon moment.

On comprend un peu surpris tout de même que des communions collectives sont réellement possibles sur de l’électronique. Et le duo, quoi qu’on en dise, se démarque des Daft, à qui on les compare - trop - souvent. Meilleur moment : L’enchainement fatal entre "Phantom part 2" et "Let there be light".

Retour à l’instrumental, un peu trop tardivement, avec les Klaxons, la grosse sensation du moment.

Comme vous le savez tous, déjà, je suppose. Très difficile de revenir à un set "classique" après le matraquage sensoriel provoqué par les clubbers. Klaxons, des titres comme Magick, c’est comme qui dirait……. Trop anglais pour moi.

Le corps un peu émietté, les oreilles totalement mortes, on quitte le Zénith sur une impression de déjà-vu, sans avoir réussi à capter un seul regard. La foule, énorme ce soir, semble s’en être donné à cœur joie. A corps joie aussi. Les raves, aujourd’hui, sont légalisées et les maitres d’œuvres ont pour nom Justice et consort.

Ce soir, c’est bien Justice qui a gagné ses galons de prêtre digital.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Justice parmi une sélection de singles (décembre 2007)
Justice parmi une sélection de singles (mai 2008)
Justice en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Justice en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
Justice en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Samedi)
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008
Justice en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012
Justice en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Justice en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
La conférence de presse de Justice (15 août 2007)
L'interview de Justice (octobre 2007)
La chronique de l'album Myths of the near future de The Klaxons
La chronique de l'album Surfing the Void de Klaxons
Klaxons en concert au Festival Les Inrocks 2006
Klaxons en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Klaxons en concert à Virgin Megastore (2 février 2007)
Klaxons en concert au Festival Les Volcaniques de Mars 2007
Klaxons en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Klaxons en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
Klaxons en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
Klaxons en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
MSTRKRFT parmi une sélection de singles (mai 2007)
MSTRKRFT en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
L'interview de MSTRKRFT (janvier 2007)
L'interview de MSTRKRFT (14 novembre 2007)

En savoir plus :

Justice sur MySpace
Le site officiel de The Klaxons
Le site officiel de MSTRKRFT


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=