Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dionysos
Whatever the Weather  (Sony)  janvier 2004

Depuis quelques mois, il est désormais devenu inutile de présenter Dionysos, référence scénique ultime du rock français … et pourtant … bien de l’eau a coulé sous les ponts de Valence (et d’ailleurs) depuis les débuts du groupe une dizaine d’années auparavant.

Des premiers incroyables disques auto-produits (Happening Song , The Sun Is Blue Like The Eggs In Winter ) à Haiku , lo-fi français complètement génial, la discographie du groupe passe au second plan, véritablement adulé par un cercle de fans hardcores, colportant à qui veut l’incroyable réputation scénique de la formation.

Trois ans plus tard, c’est en compagnie de Steve Albini que le groupe accouchera de son grand œuvre, le magnifique Western Sous Le Neige , certes éloigné du bricolage des débuts au grand dame de certains mais au final une franche réussite. Dans la foulée, on découvrait début 2002 à Trappes ou au Trabendo, un groupe nouveau s’engageant, sans probablement le savoir, dans une tournée de plus de dix-huit mois, encore hésitant avec ses nouvelles chansons devant un public passablement dérouté : ‘une chanson sur John Mc Enroe ?? pourquoi pas …’.

Pourtant la sauce va prendre, probablement au-delà de leurs espérances les plus folles, et après les festivals d’été, c’est un tout autre groupe (une machine de guerre serait plus à propos) qui vient terrasser la Cigale en novembre aux Inrocks sauvant du même coup une bien triste soirée.

Après quasiment un an sur les routes, le groupe se produit à l’occasion de quelques shows confidentiels en acoustique suivi par un set époustouflant à l’Olympia mi-mai avant de s’attaquer une nouvelle fois aux festivals d’été.

La parution d’un (deux en réalité) album live arrive donc en toute logique à point nommé. Du volume acoustique, on retiendra principalement l’éclairage nouveau donné à la dernière livraison (Western Sous La Neige) et l’occasion de voir réinterprétée quelques vieilleries des débuts ("Polar Girl" , "Broken Tit’s" , "Arthur" ou encore "45 tours" ).

En somme, un disque destiné à leur détracteurs pour qui la démesure scénique occulte la musique : nombre de chansons dépouillées, mises à nues révélant leur véritable charme – "Song For Jedi" , "Anorak" -. Cependant, malgré l’indéniable réussite du premier tome de ce Whatever The Weather , le véritable trésor se cache dans la version ‘électrique’, qui malgré la pauvreté des informations du livret, semble provenir du concert du 16 mai 2003 à l’Olympia.

Playlist agencée à la manière d’un concert, entame sur "I Love You", Dionysos balaye son dernier album ("Don Diego 2000" , "Longboard Blues" , "Mc Enroe’s Poetry" ), cite par deux fois le répertoire d’autrui ("I Put A Spell On You" de Screaming Jay Hawkins et "Thank You Satan" de Léo Ferré), revient sur ses anciens succès ("Coccinelle" , "Wet" , "Can I" ) avant un final a cappella sur "Wedding Idea" : une heure vingt de bonheur sans cesse renouvelé d’autant plus appréciable pour qui a déjà assisté à un de leurs concerts.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Monsters in love de Dionysos
La chronique de l'album Monsters in love - DVD de Dionysos
La chronique de l'album Eats Music de Dionysos
Dionysos en concert au Festival Solidays 2003
Dionysos en concert à l'Olympia (17 mai 2003)
Dionysos en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival Les Inrocks 2005
Dionysos en concert au Festival Halloween 2005
Dionysos en concert au Festival Garorock 2006 (vendredi)
Dionysos en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Dionysos en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
Dionysos en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Dionysos en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Dionysos en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dionysos en concert à Oui FM (12 décembre 2007)
Dionysos en concert à Casino de Paris (20 mars 2008)
Dionysos en concert à Zénith (24 avril 2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock #25 (2008)
Dionysos en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi
Dionysos en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Dionysos en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Dionysos en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Dionysos en concert à L'Aéronef (jeudi 13 décembre 2012)
La conférence de presse de Dionysos (août 2004)
L'interview de Babet - Dionysos (29 octobre 2005)


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=