Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Woven Hand
Le Divan du monde  (Paris)  29 novembre 2007

Longue file d'attente, à l'entrée du Divan du Monde, sous une pluie timide. La venue de David Eugène Edwards et son projet parallèle, devenu une occupation principale, déplace les parisiens.

Sur la scène, The Good Life a déjà entamé son set. Il ne ressort de ce groupe du Nebraska, aucun relief, la prestation est d'une platitude navrante. Le public ne s'y trompe pas, discutant au cours de leur prestation, comme si il s'agissait d'un fond sonore quelconque.

Applaudissements polis à la fin des chansons, pas toutes. Il faut dire que leur attitude est peu avenante.

Le chanteur à l'air visiblement content de jouer. En revanche, les autres ont l'air de s'ennuyer fermement, particulièrement la bassiste.

Leur prestation se termine sans que nous nous en rendions vraiment compte.

La mise en place de Woven Hand est un peu longue et le public commence à s’impatienter. Finalement, le rideau se lève sur les musiciens qui entrent en ordre dispersés.

David Eugène Edwards porte maintenant une moustache, un bandeau retient ses cheveux et il a pris du poids. Bonne surprise, Pascal Humbert, bassiste de Sixteen Horsepower, tiendra se soir la basse, ce qu’il fera admirablement, comme à son habitude. Ordy Garrison à la batterie et Peter van Laerhoven à la guitare complètent la formation. Leur arrivée déclenche des manifestations de joie, pourtant, cela ne fait pas si longtemps qu’ils ont joué ici.

David prend place sur un siége au milieu de la scène, sa guitare rouge en main, qu’il laissera pour un accordéon et ce qui semble être un banjo, dont le corps, en bois, fait penser à une mandoline.

Dés les premières notes David commence à bouger frénétiquement sur son tabouret, lève une jambe tremblante, comme en transe. Les mouvements de ses mains et ses tics sont impressionnants, il vit complètement sa musique.

A ses cotés, Peter semble impassible, et ne bouge quasiment pas. Pascal Humbert, égal à lui-même, demandera du temps pour se laisser aller.

La musique de Woven Hand a toujours été sombre et tragique, là c’est presque une apothéose. Le résultat est chamanique, terrestre, ou plutôt sous terrain. Des forces telluriques se déchaînent et la basse de Pascal y est pour beaucoup.

Ce climat est renforcé par l’absence d’interruption entre les morceaux, il y a en permanence un habillage sonore (mis à part quelques ratés) fait de sons d’ambiance, de voix enregistrées et de petits éclats de guitare. Tout ceci à d’ailleurs un effet terrible (et pathétique) sur la jeune femme devant moi, elle se contorsionne, joue avec ses mains, comme possédée par un démon, dont les forces primitives l’habite.

Plus le concert avance et plus David semble pris par sa musique, folie qui gagne les autres musiciens, Ordy martèle ses fûts avec mailloches et balais le regard vide. Pascal le nez en l’air est pris par les convulsions déclenchées par les notes graves qui sortent de son instrument. Seul le guitariste reste impassible.

Le quatuor exécutera quelques titres de Sixteen Horsepower pour la plus grande joie de tout le monde. La discographie du groupe sera largement explorée. A la fin du rappel, les musiciens remercieront chaleureusement le public de ses encouragements, seul David remerciera un spectateur invisible, perdu dans des cieux improbables.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blush Music de Woven Hand
La chronique de l'album Consider the birds de Woven Hand
La chronique de l'album The Threshing Floor de Woven Hand
Woven Hand en concert à L'Européen (28 novembre 2004)
Woven Hand en concert à L'Européen (28 novembre 2004) - 2ème
Woven Hand en concert à l'Espace Doun (8 juin 2007)
Woven Hand en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
Woven Hand en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)

En savoir plus :

Le site officiel de Woven Hand

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=