Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Earth
The Bees Made Honey In The Lion Skull  (Southern records)  février 2008

Pendant des années, Dylan Carlson a nourri les nombreuses biographies parues suite au suicide de son ami feu Kurt Cobain.

Carlson était connu pour être le dealer de la rock star la plus torturée des années 90 (son pote Kurt, toujours), mais il est surtout devenu célèbre après avoir vendu à Cobain l’arme avec laquelle ce dernier s’est fait sauter la cervelle…

D’ailleurs à l’intérieur d’un des albums de son groupe, Earth, on pouvait voir Carlson s’exhibant avec ses potes en train de faire joujou avec leurs guns…

L’intérêt de cette chronique se bornera sur le fait qu’en dépit d’être fortement lié à l’histoire de Kurt Cobain, Carlson jouait à l’époque dans un groupe appelé Earth. Le groupe, signé sur Sub Pop, nourissait un amour immodéré pour Black Sabbath et incarnait avec leurs collègues des Melvins la branche "lourde" de Sub Pop.

Earth 2, Special Low frequency Version reste une des pierres angulaires du "Drone" , ou de ce qui deviendra après le Doom Métal. L’idée de Carlson est à la base très simple : jouer la musique de Black Sabbath de la manière la plus lente possible.

Une des autres particularités de cette musique était les fréquences incroyablement basses générées par les guitares… Sans un groupe comme Sun O))), fans jusqu’au point de choisir leur nom en hommage aux amplis utilisés par leur héros.

La musique de Earth n’aurait pu être jamais connue le regain d’intérêt dont elle jouit aujourd’hui… La nouvelle livraison de Carlson, The Bees Made Honey In the Lion Skull, est sans aucun doute son album le plus accompli à ce jour. Le groupe s’éloigne des riffs mastodontes joués à deux à l’heure pour se diriger vers une musique plus apaisée.

La répétition des motifs est toujours une des bases de la musique de Earth, mais la matière sonore est largement dégraissée, plus fluide. "Omens And Portents I" jette les bases d’une musique qui doit plus à Ennio Morricone qu’à Sabbath. Ce que Earth perd en matière (les gros riffs) est compensé par une instrumentation plus étoffée : piano, orgue. La musique évoque aussi les grands espaces, les canyons baignés dans un cagnard infernal, d’où la filiation avec Morricone.

Carlson a passé dix ans à faire son deuil sur la mort de son ami Kurt Cobain. The Bees Made Honey In The Lion Skull sonne comme l’œuvre d’une personne apaisée, sorte de catharsis idéale d’un garçon en combat perpétuel avec ses démons…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The earth is not a dead cold place de Explosions in the sky
La chronique de l'album The Earth is blue de Damon & Naomi
La chronique de l'album The Alchemy Index, Vols. III & IV : Air & Earth de Thrice
La chronique de l'album Earth vs. The Pipettes de The Pipettes
La chronique de l'album Postcard from Earth de Sam Nolin
La chronique de l'album Last Night On Earth de Elysian Fields
La chronique de l'album Seasons On Earth de Meg Baird
La chronique de l'album True Loves de Hooray for earth
La chronique de l'album There's no leaving now de The Tallest Man On Earth
La chronique de l'album Primitive and Deadly de Earth
La chronique de l'album Red Earth & Pouring Rain de Bear’s Den
La chronique de l'album Between the Earth and Sky de Lankum
La chronique de l'album When the Earth Was Flat de Quiet Dan
La chronique de l'album Life On Earth de Hurray for the Riff Raff
Earth en concert à La Maroquinerie (mardi 8 décembre 2009)
Earth en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Earth en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Earth en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - vendredi 2 novembre
Earth en concert au Divan du Monde (jeudi 25 juin 2015 )
L'interview de Earth (samedi 24 janvier 2015)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=