Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Femmes s'en melent #11 (2008)
Poney Express - Les France Cartigny - The Concretes  (Paris, La Maroquinerie)  22 avril 2008

C’est le début du festival, il fait beau dehors, alors, il y a quelques flâneurs à la terrasse de la Maroquinerie, qui en oublieraient presque que trois groupes jouent ce soir, au sous-sol. L’affiche est aux deux tiers françaises : Poney Express et Les France Cartigny et, suédoise pour le troisième tiers avec The Concretes.

Le public ne remplit pas encore complètement la salle, que les Poney Express commencent. Formé par Ana (ex-Tétard) et Robin (de Louise Attaque), Poney Express n’en est pas moins un jeune groupe qui présente ses toutes jeunes compositions.

Accompagnés d’une violioniste et d’un batteur qui cultive sa ressemblance avec Bob Dylan : chapeau de cow-boy et visage anguleux, Ana et Robin cherchent encore la formule. Robin la voudrait plus punk ; ne se déguise-t-il pas en Pete Doherty avec sa cravate fine et son chapeau noir. Et dès qu’il peut, il fonce sur l’intro de "Blister in the sun" des Violent Femmes. Ana, dans sa chemise à carreaux et sa frange sage la voudrait plus chanson française avec sa voix à la Emily Loizeau. On ne sait trop sur quel pied danser.

Quand les France Cartigny entrent en scène, l’ambiance tourne résolument vers le rock, avec France debout à la batterie entre ses deux escogriffes Sylvain Cartigny et Daniel Roux.

Montée sur ressort, elle présente son nouveau disque : Les Meilleurs, avec quelques incursions dans le passé. Quelle énergie et quel culot chez cette femme. Sur un titre comme "Un Jour J", on se rappelle Brigitte Fontaine lorsqu’elle criait "Je suis conne". Même si elles ont des écritures différentes, quelque chose se passe. France Cartigny nous hameçonne par ses chansons, la chair est triste hélas et la vie est cruelle. On ressent une véritable prise de risque et la présence d’une artiste, celle qui nous surprend par un mot, une phrase, une mélodie.

Et tout ça avec humour. Si elle dit "Ah la condition féminine…", elle ajoute "les femmes sans mail … même pas internet ! Les femmes !". L’air de rien. Et ça m’a fait rire, tellement c’est futé. Son album Les Meilleurs mérite qu’on y fasse un tour : allez écouter "Mister Eastwood", il vous sera devenu indispensable de connaître davantage cette artiste singulière. A regret, France Cartigny laisse place, pour le dernier groupe : The Concretes.

The Concretes sont venus de Suède, formation de près d’une dizaine de personnes dont une avec le poignet en vrac. Originairement portés par Victoria Bergsmann, ils ont su trouver un nouveau souffle grâce au charisme de Lisa Milberg.

Juste et précise, cette longue fille blonde installe une atmosphère de sensualité. Habillée d’une longue chemise rouge, sur des collants noirs, elle me fait penser à Debbie Harry (Blondie) ; elles ont la capacité de pouvoir tout porter sans qu’il y ait une faute de goût.

Jouant avec humour son rôle de poupée, elle mena en maître le chant sur des rythmes efficaces. "That’s for the song". Tout est dit, n’est-ce pas ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Daisy Street de Poney Express
La chronique de l'album Interview de Poney Express
La chronique de l'album Palladium de Poney Express
L'interview de Poney Express (décembre 2010)
La chronique de l'album Les Meilleurs des France Cartigny
La chronique de l'album eponyme de The Concretes

En savoir plus :
Le site officiel du festival
Le Myspace du festival

Crédits photos : Laurent Hini (retrouvez toute la série sur Taste of indie)


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Poney Express (29 novembre 2010)


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=