Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Black Keys
Attack & Release  (V2 / Coop Music)  avril 2008

Pendant longtemps, les Black Keys ont eu l'image du revival rock'n'roll crasseux, quasi puant, qui faisait transpirer plus d'un rocker sous sa veste cuir avec des riffs ravageurs et une batterie sauvagement martelée. Mais avec ce Attack And Release, cette image risque bien de changer.

Composé initialement pour Ike Turner, disparu avant la fin du projet, ce disque est né de la collaboration du duo américain avec le producteur renommé Danger Mouse, moitié de Gnarls Barkley, ayant déjà fait parler de lui par l'affaire du Grey Album (mashup du White Album des Beatles et du Black Album de Jay-Z qui lui aura valu des millions de téléchargement mais aussi de nombreux ennuis judiciaires avec EMI, détentrice des droits du White Album), puis par son talent de production sur Demon Days de Gorillaz ou encore sur l'album de The Good, The Bad and The Queen.

Une nouvelle page s'est donc tournée pour les Black Keys, pour qui il aura fallu attendre cinq albums pour tenter l'expérience du studio, alors que les précédents opus avaient tous été conçus entre la cave et la cuisine. "So He Won't Break", premier avant-goût de cet album, avait poussé à croire que cet album serait l'un des meilleurs Black Keys ; mélodique et captivant. Suite à l'écoute de ce nouvel opus, il est évident que cet album est un grand cru, mais qui risque d'en surprendre, voire décevoir, plus d'un.

Malgré quelques titres en demi-teinte (un "Thing Ain't Like They Used To Be" mou et un "Oceans & Streams" lassant), Dan Auerbach et Patrick Carney montrent qu'ils sont toujours aussi à l'aise avec l'exercice du rock vif et tranchant. "I Got Mine", "Strange Times", "Remember When (Side B)", "Same Old Thing", morceaux aux rythmes endiablés créent même un contraste avec "Psychotic Girl" ou encore "All You Ever Wanted", titres plus lents mais tout aussi efficaces.

Bien que la touche Danger Mouse soit indéniable (son brut, effets de compressions évoquant les années 60), la frappe Black Keys reste bien présente. Le duo américain n'a donc pas entièrement vendu son âme au producteur. Dans la digne lignée de morceaux comme "Your Touch", issu de l'album The Magic Potion, alors dernier en date, cet album devrait ravir les amateurs de riffs tueurs et de fûts massacrés.

Sans doute plus accessible que les précédents, Attack And Release est un disque frais, spontané et talentueux, qui prouve que les Black Keys sont bien plus qu'un petit groupe de blues-rock qui ne jure que par le passé. Une évidence quand le groupe de blues évoque plus souvent le Black Devil Disco Club que Junior Kimbrough dans ses récentes interviews.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Brothers de The Black Keys
La chronique de l'album Turn Blue de The Black Keys
The Black Keys en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The Black Keys en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The Black Keys en concert au Trabendo (5 octobre 2006)
The Black Keys en concert au Zénith (mercredi 25 janvier 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Black Keys
Le Myspace de The Black Keys


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=