Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Musiques en Stock 2008
Victori4 - Les Hyènes - La Phaze - Zenzile  (Cluses, Place des Allobroges)  Jeudi 03 juillet 2008

L'an passé, l'organisation de Musiques en Stock avait invité l'équipe de Froggy Delight à venir découvrir le Festival Musiques en Stock : un festival de 4 jours au coeur des montagnes, en plein centre de Cluses. Un festival où gratuité et convivialité riment avec qualité et créativité. Au programme ce soir, du dub et du rock : les Lauréats du Tremplin dont la finale s'est déroulée la veille, le 2 juillet, Victori4, Les Hyènes, La Phaze et Zenzile.

Le festival commence avec un léger retard de 30 minutes, sous le regard d'une cinquantaine de courageux spectateurs armés de parapluies et de ponchos. Un festival qui ne sera point boueux (pour une fois), environnement citadin oblige.

Victori4 (prononcer Victoria) a le privilège d'ouvrir la Grande Scène après avoir conquis le Réservoir la veille, tremplin pour la scène régionale et en Suisse (thème pop-rock pour 2008).

Arrivée au milieu du set (la faute aux bouchons genevois), je découvre le groupe sans grand enthousiasme, ayant l'impression d'écouter une formation sans personnalité distincte, rien ne me marque vraiment.

Peut-être un manque d'attention de ma part, occupée à trouver mes marques et à slalomer entre les gouttes de pluie, peut-être une certaine retenue de la part des artistes, pas encore habitués à des scènes d'une telle envergure...

Quoi qu'il en soit leur public est déjà là, essentiellement jeune et féminin d'après ce que je peux entendre, et que le charme du jeune chanteur ne laisse pas de marbre.

En rentrant, un petit passage sur leur MySpace pour en apprendre davantage sur eux me surprend très agréablement : un rock affirmé, sensible, doux et planant à la fois. Je vous invite vivement à leur prêter une oreille attentive, voire deux. Ai-je bien vu le même groupe sur scène ? Affaire à suivre !

Le public ne peut pas s'ennuyer pendant le changement de plateau, puisque le groupe déambulatoire Tribal Percussions prend le relais : musique afro-brésilienne, pour percussions et déhanchements endiablés. Impossible de rester immobile dans de telles circonstances ! Un peu de soleil musical qui en arriverait presque à faire oublier les gouttes ! L'autre animation est assurée par Le Réveil des Vilains. Des énormes boites cubiques et colorées, surmontées de têtes en forme d'oeuf aux expressions naïves. Des jouets géants sur pattes qui cherchent désespérément compagnie... Quand ils l'ont trouvée, ils se posent au sol, pour laisser jaillir des personnages mi-bouffons, mi-...vilains, comme des petits diables. Un esprit un peu Tim Burton pour un mélange affreux-comico-moche. Eclats de rire garantis !

Après cet intermède, on enchaîne sur Les Hyènes, que l'on peut qualifier en deux mots : énergie brute.

La formation de quadragénaires est ce soir en formation trio, avec notamment Denis Barthe à la batterie et au chant, le batteur de Noir Désir...

Un groupe qui envoie du lourd si je puis dire, avec une reprise d'AC-DC (reprise également de l'attitude du grateux allant de long en large sur la scène) et de Motörhead pour le dernier morceau.

Une énergie sans calcul, des paroles crues, un groupe totalement rock habitué de la scène : "nous, on nous paie pour arrêter !" (propos du guitariste jouant à mi-temps avec la guitare sur ses épaules).

Sur un de leurs titres, l'instant est particulièrement comique : le refrain consiste simplement à... hum... aboyer : "ouaf ouaf". Un fan dans la foule encore assez clairsemée joue tellement bien le jeu qu'un chien (un vrai) lui donne la réplique à plusieurs reprises.

La place de Cluses est maintenant bien peuplée pour la suite de la soirée, la pluie s'est arrêtée.

On enchaîne avec La Phaze. J’ai découvert ce groupe deux semaines plus tôt en première partie de Manu Chao, et j'ai de nouveau été impressionnée.

Drum n'bass, punk, down-tempo, electro, rock musclé, un groupe engagé avec une présence sur scène tout simplement impressionnante !

On aurait pu se demander combien de temps ils peuvent tenir à ce rythme, à sauter partout et à déployer une énergie enragée. Un petit moment plus calme, mélodique et profond, version accordéon, pour le titre "La Langue". Petit bonheur. Le concert s'achève, avec un public plus excité que jamais !

La soirée se conclut avec un groupe de choix, Zenzile, ambassadeur du dub en France, aux accents très rock.

On alterne entre morceaux purement instrumentaux et ceux où la chanteuse Jamika pose sa voix chaude. Un rythme entraînant, lancinant, ponctué d'instants reggae, qui donne envie de suivre le mouvement. Excellent moment du festival. Le public s'est rajeuni et ne fume pas que des Malboro.

La suite : The Blakes, The Heavy, Mademoiselle K et The Bellrays. Et en plus il fera beau !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Les Hyènes en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
La Phaze dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Psalms and Revolution de La Phaze
La chronique de l'album Visible(s) de La Phaze
La Phaze en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
La Phaze en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
La Phaze en concert au Zénith (18 juin 2008)
La Phaze en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - mercredi
La chronique de l'album Elements de Zenzile
Zenzile en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Zenzile en concert à La Cigale (16 novembre 2005)

En savoir plus :
Le site officiel du festival
Le Myspace du festival

Crédits photos : Vanessa Bureau (retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Vanessa Bureau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=