Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Russian Circles - These Arms Are Snakes
Mains d'Oeuvres  (Saint Ouen)  10 novembre 2008

Cela fait longtemps que je ne suis pas allé aux Mains d'Oeuvres, à Saint Ouen, et c'est une queue assez nombreuse qui m'attend à l'entrée de la salle. Le concert de ce soir est complet, dans mon souvenir la salle est plus petite que la foule présente. L'attente nous aura permis de profiter des sérigraphies du collectif Arrache Toi un Œil, qui a réalisé une affiche à tirage limité, pour la venue du quatuor de Seattle.

L'ouverture est ce soir assurée par Russian Circles, découverts récemment lors de la sortie de l'album Station. La salle est plongée dans le noir complet, au premier coup porté sur la batterie, un spot halogène, situé sous l'instrument, s'éclaire, il sera le seul point d'éclairage de tout le set.

Au même moment, un torrent de fumigènes envahit la scène. Semblant sortir du spot, Dave Turncrantz disparaît presque complètement derrière la fumée.

Entrée en matière assez remarquable, Mike Sullivan appuie de ses notes de guitare, l'arrivée de ce maelström vaporeux.

Accompagnés à la basse par Brian Cook, membre de Theses Arms Are Snakes, le trio distille ses titres parfaitement, exécution impeccable et spartiate, pas de contact avec le public, noir complet entre chaque titre. Tout ceci semble ravir le public de connaisseurs, il y a de quoi, la prestation est quasi parfaite et relativement longue pour une première partie.

Les membres de These Arms Are Snakes mettent leur matériel en place, Steve Snere entre en scène affublé d'un ridicule chapeau de paille, et le concert débute entre deux essais de son, comme si de rien était, sans que l'on s'en rende vraiment compte.

Dès le départ, une chose me paraît évidente, Steve Snere est de la lignée des chanteurs cathartiques, de ceux qui une fois le micro en main, perdent toute notion de réalité. La ressemblance avec David Yow (ex chanteur de The Jesus Lizard de son état) dans son occupation de la scène, est frappante. Steve saute littéralement dans tous les sens, grimpe aux coursives tenant les spots, se jette sur un pilier pour mieux rebondir en sens inverse. Il est secoué de mouvements hasardeux et convulsifs, crache, hurle, disparaît derrière la batterie, pour resurgir quelques secondes plus tard.

Il vole carrément la vedette à ses compagnons et en ferait presque oublier la prestation musicale qui, au demeurant, est très bonne, quoi que fort bruyante (le sifflement dans mes oreilles ne s'est toujours pas arrêté à l'heure où j'écris ces lignes, mes bouchons acoustiques étant restés bien sagement à la maison) est de qualité.

Les titres s'enchaînent, certains du dernier album en date, mon seul point de repère dans la discographie du groupe, passent très honorablement à la scène. Ce n'est visiblement pas l'avis de certaines personnes dans le public, pas la majorité, certes, qui semblent ne pas apprécier. Reste que la prestation sera exécutée au pas de charge, les titres se succèdent presque sans pause, Le son étant à un niveau un peu élevé, il semble brouillon, en tout cas devant la scène. En attendant, pour une première sur scène, ce groupe est impressionnant et fort plaisant, enfin un groupe politiquement incorrect.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Station de Russian Circles
La chronique de l'album Tall Swallower and Dove de These Arms Are Snakes

En savoir plus :
Le site officiel de Russian Circles
Le Myspace de Russian Circles
Le site officiel de These Arms Are Snakes
Le Myspace de These Arms Are Snakes

Crédits photos : Monsieur Var (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=