Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vincent Delerm
Quinze chansons  (Tôt ou Tard / Warner)  octobre 2008

En cette période automnale propice au cocooning, Vincent Delerm sort son nouvel album studio au titre sobre Quinze chansons. Cette nouvelle livraison derlermienne, six ans après le premier, est un disque enivrant, un plaisir simple et direct.

Quatre albums au compteur, proches au niveau du ton mais si singuliers au niveau de l'approche. L'orchestration prend de plus en plus le pas sur le concept initial piano/voix, les influences musicales, notamment anglo-saxonnes, s'affirmant au fil des saisons. Le phénomène générationnel amplifié par les divers médias cède définitivement la place à l'artiste et à son oeuvre musicale.

Quinze chansons et un peu plus d'une demi-heure. Cela peut sembler bancal voire bâclé. Le résultat est à l'opposé, à savoir un disque en tout point excellent, réalisé avec envie et décontraction. Loin de l'image de solitaire qui lui colle trop souvent à la peau, Vincent Delerm est magnifiquement épaulé par des musiciens de haute-volée. Des amis croisés ça et là sur scène et sur disque (Peter von Poehl, Albin de la Simone et le trompettiste Ibrahim Maalouf) auxquels se joint l'ingénieuse doublette Jean-Philippe Verdi / Remi Galichet.

Véritables courts-métrages musicaux, les chansons s'enchaînent avec une fluidité incroyable. En alternant les formats courts et des durées plus classiques, Vincent Delerm joue sur les ambiances et la modulation musicale. Dandy lunaire, avec ce petit quelque chose d'Edouard Baer, il jongle avec les références littéraires, musicales, cinématographies et artistiques.

Ainsi, après une pause (volontaire ?) sur les Piqûres d'araignée, le name dropping fait son grand retour. Agaçant pour certains et joussifs pour d'autres, cette pratique est utilisée avec justesse par le sieur Delerm. Au fil du disque, ceci nous conduit à des rencontres inattendues, les footeux Patrick Vieira et Wayne Rooney croisant les artistes Martin Parr, François de Roubaix et Marcel Duchamp. J'en passe et des meilleurs...

Vincent Delerm nous offre des chansons irrésistibles aux titres improbables comme "Le coeur des volleyeuses bat plus fort pour les volleyeurs" ou "Un tacle de Patrick Vieira n'est pas une truite en chocolat". Maniant avec délicatesse et justesse l'humour ("Dans tes bras"), il excelle également dans le domaine de la beauté mélancolique ("Monterey" et "La vie est la même"). On retiendra également le cinématographique "Tous les acteurs s'appellent Terence"  et le littéraire "From a room" évoquant Léonard Cohen sans oublier "Il y a un temps pour tout" et  "Je pense à toi" qui ont tout pour devenir des classiques.

Alors que son premier album évoquait Paris et que le second lorgnait du côté de Londres, le petit dernier semble trouver son inspiration du côté de New-York. Vincent Delerm, nous invite à retrouver les Beatles au "Shea stadium", à flâner vers "North avenue" et évoque avec subtilité le 11 septembre à travers l'histoire d' "Allan et Louise".

N'en déplaise à certains, Vincent Delerm s'impose définitivement comme un artiste incontournable dela chanson française (ancienne et nouvelle). 15 chansons est un disque qui ravira autant les trentenaire que les retraités, les Parisiens que les provinciaux, les bobos que les prolos, les intellos que les sportifs... Un album excellent et un véritable artiste populaire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Favourite Songs de Vincent Delerm
La chronique de l'album A Présent de Vincent Delerm
Vincent Delerm en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Vincent Delerm en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - mercredi 20 juillet
Vincent Delerm en concert à Théâtre Anne de Bretagne (11 mars 2017)
La conférence de presse de Vincent Delerm (10 juillet 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Vincent Delerm
Le Tumblr de Vincent Delerm
Le Facebook de Vincent Delerm


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=